logement
étymologie
 Composé de loger et de -ment.

nom

SingulierPluriel
logementlogements

logement \lɔ.ʒə.mɑ̃\ ou \lɔʒ.mɑ̃\ masculin

  1. Endroit où loger.
    • Mademoiselle Marie avait un petit logement au rez-de-chaussée, tendu en laine bleue, avec des rideaux de mousseline blanche. (Adieux au monde: mémoires de Céleste Mogador, Paris : chez Locard-Davi & De Vresse, 1854, vol. 2, p. 205)
    • Pendant que la famille se les caillait dans son logis, un cri a surgi à travers le poste de TSF. Un curé en colère réclamait des logements pour les sans-abri. (Gérard Morlier, La Guitare sur les quais: Un fils se souvient, Éditions du Panthéon, 2017, chap. 31)
    1. (aujourd'hui) Local à usage d'habitation.
    2. (vieilli) Partie d’un immeuble habitée généralement par des ouvriers ou des artisans.
      • Ce logement d’ouvrier comprenait deux pièces et une toute petite cuisine, mais aucune des chambres n’était assez large pour contenir à la fois les deux lits de la famille. (Pierre Louÿs, La désespérée, dans Archipel, 1932)
    3. (vieilli) Place pour loger beaucoup de monde dans une habitation.
      • Il y a beaucoup de logement dans cette maison.
  2. Fait de loger ou de se loger.
    • La question de la crise du logement est en pleine mutation avec la recomposition des modes de production qui appelle une refonte considérable des modèles de distribution. (Fatma Salhi, Gouvernance, logiques d’acteurs et production du logement, Éditions Publibook, 2005)
  3. (militaire) Action de loger des troupes chez l’habitant.
    • S’occuper du logement des troupes.
    • Billet de logement.
  4. (informatique) Emplacement muni d’un connecteur qui permet l’insertion d’un élément électronique amovible dans un ordinateur.
synonymes
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français