lorrain
étymologie
En ancien français lohereng ; voir Lorrain pour des explications détaillées.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinlorrain
\lɔ.ʁɛ̃\
lorrains
\lɔ.ʁɛ̃\
Fémininlorraine
\lɔ.ʁɛn\
lorraines
\lɔ.ʁɛn\

lorrain \lɔ.ʁɛ̃\ masculin

  1. Relatif à la Lorraine ; originaire de Lorraine.
    • Dans le commencement de ce siècle le cheval lorrain était de petite taille, il possédait un certain degré de robusticité, mais il était incapable de faire de grands travaux, on en voyait jusqu’à 6, 8 attelés à une charrue. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)

traductions
  • allemand : lothringer

nom

SingulierPluriel
lorrainlorrains

lorrain \lɔ.ʁɛ̃\ masculin

  1. (langues) Langue d’oïl parlée en Lorraine et dans le sud de la Wallonie, en Gaume.
    • Une mauvaise prononciation fait changer quelquefois l’i en u; p. ex. en rouchi: tulupe, tulipe; en lorrain: desurè, désirer, […]. (J.F Schnakenburg, Tableau synoptique et comparatif des idiomes populaires ou patois de la France, Bruxelles, C. Muquardt, 1840, page 51)
    • Le lorrain, dont la prononciation reproduit souvent la nôtre dans ses particularités les plus caractéristiques, dit aussi ma, pâ, jemâ pour mais, paix, jamais : si v'piâ z = s'il vous plaît. (E. de Chambure, Glossaire du Morvan, Paris, H. Champion & Autun, Dejussieu père & fils, 1878, page 1)

traductions
Lorrain
étymologie
En ancien français Loherenc, Loheran ; le suffixe germanique -enc de l'ancien français a été remplacé par -ain, ce dernier étant plus répandu.
Plus avant, du germanique et composé de Lothar et -ing.

nom

SingulierPluriel
lorrainlorrains

Lorrain \lɔ.ʁɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Lorraine)

  1. (Géographie) Habitant ou natif de la Lorraine.
    • Une des qualités les plus brillantes qui distinguent le Lorrain, c'est son esprit belliqueux. (M. Marquis, Mémoire statistique du département de la Meurthe, Paris, Imprimerie impériale, an XIII)
    • Le comte de Retz est Espagnol, les Guises sont Lorrains. Il n’y a de vrais Français en France, je crois, Dieu me pardonne ! que moi, mon beau-frère de Navarre et toi. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français