lune de miel
locution nominale


lune de miel \lyn də miɛl\ féminin

  1. Période d’un mois, ou lunaison, suivant les noces.
    • […] mais le premier mois de son mariage, qui est, comme on sait, la lune de miel, ne lui permettait ni de quitter sa femme, ni de croire qu’il pût jamais la quitter. (Voltaire, Zadig, XX. La danse, 1748)
    • Zadig éprouva que le premier mois du mariage, comme il est écrit dans le livre du Zend, est la lune du miel, et que le second est la lune de l’absinthe (Voltaire, Zadig, III. Le Chien et le Cheval, 1748)
    • Elle songeait quelquefois que c’étaient là pourtant les plus beaux jours de sa vie, la lune de miel, comme on disait. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857, chapitre VII)
    • Le mythe écœurant de la lune de miel. Autochtones et touristes unis pour célébrer cette abjection. (Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005, collection Folio, page 25.)
  2. (Figuré) Période faste.
    • Comprenez une bataille rangée avec le président. La lune de miel avec M. Mestrallet aura, en effet, été de courte durée. (Bataille pour la présidence d’Engie : coups bas, sexisme et boules puantes)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.038
Dictionnaire Français