lunetter
étymologie
De lunette.

verbe

lunetter \ly.ne.te\ ou \ly.nɛ.te\ transitif ou pronominal conjugaison (pronominal : se lunetter)

  1. (rare) Munir de lunettes.
    • A moins cependant que, comme pour la vaccination, l'État ne préfère imposer aux parents l'obligation de lunetter leurs enfants au berceau. (Laurent-Jan, Misanthropie sans repentir, 1857)
    • Traînant au ras de la table ses yeux lunettés d’or, il découvrit le livre de Vivian Bell. (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 16)
    • On le retapissait même s'il avait pris la précaution de se lunetter de noir. (Alphonse Boudard, Chère visiteuse‎, 1999)
    • Il s'est lunetté, d'abord d'écaille qui lui tombait sur le milieu du nez et le blessait, maintenant d'or qui lui donne l'allure d'un notaire échappé de sa province. (Édouard Mattei, La Bourse en son palais, 2001)
  2. (Figuré)
    • […] quand les sonnettes tintent aux portes des cinémas écartelés d’affiches et lunettés de réclames luminescentes ; […] (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 74)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français