luxe
étymologie
Du latin luxusdébauche, excès, faste »), déverbal de lucere, luxireluire, briller, être éclatant »), dérivé de luxlumière », « éclat brillant, illustration, lustre, gloire, ornement »).

nom

SingulierPluriel
luxeluxes

luxe \lyks\ masculin

  1. Pratique sociale consistant à pratiquer des dépenses somptuaires et superflues, dans le but de s'entourer d'un raffinement fastueux ou par pur goût de l'ostentation, par opposition aux facteurs ne relevant que de la stricte nécessité.
    • ''L’or de la terre et les trésors de l’onde,/>Leurs habitants et les peuples de l’air,/>Tout sert au luxe, aux plaisirs de ce monde. (Voltaire, Le Mondain'', 1736)

    • Toute parole que le travail n’impose pas semblait un luxe pour lui ; un luxe aussi, cet instant de repos : et comme je l’en sentais à la fois heureux et gêné ! (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 23)
    • On en sort le plus souvent avec de gros pains d'un kilo ou des miches qu'on conserve. Pour nous, le luxe c'était la baguette ou la ficelle qu'on achetait exceptionnellement et qu'on ne trouvait pas d'ailleurs tout les jours, […]. (Jacqueline Roux, Jhroe, Société des Écrivains, 2008, page 97)
  2. Somptuosité dans le vêtement, la table, l’ameublement, etc.
    • Le castor fournit un pelage duveteux, très fin avec de longs poils brillants. C'est une matière textile de luxe qui vient de Sibérie ou du centre de l'Amérique. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Une des recherches de leur luxe est encore d’avoir un très beau mouchoir de batiste brodé garni de dentelles. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Une à une les succursales des magasins de luxe parisiens, londoniens ou berlinois fermaient, devant rouvrir, l'été, dans les stations chic : Chamonix, Royat, ou Aix-les-Bains. (Paul Margueritte, Jouir, 1918, tome 2, page 260)
    • Ils pensent en effet que le luxe vestimentaire est proportionnel à l'importance et à la renommée d'un individu : […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Cet ouvrage est imprimé avec un grand luxe typographique.
  3. Ce qui pare, ce qui donne de l’élégance.
    • La propreté est le luxe du pauvre.
  4. (commerce) Commerce et industrie des produits luxueux.
    • Mais les entreprises industrielles capables de générer près de 30% de marge nette et 80% d'Ebitda sont suffisamment rares pour que cela mérite de décrypter leur modèle de développement. Seules les marques de luxe dégagent de telles marges, et encore... (Eutelsat nous répond : La réponse de l'Usine nouvelle, dans L’Usine nouvelle, n°3256, 6 octobre 2011, page 28)
  5. (Figuré) Grande abondance.
    • Deux tanks avaient été déposés avec un luxe de précaution au bas de l’estrade pour ne pas endommager les allées du Mall récemment refaites à neuf. (En dépit d’un discours d’unité, Donald Trump politise la fête nationale américaine)
    • Son démontage, prévu à partir de fin octobre début novembre, va nécessiter un luxe de précaution. Une dizaine d’étapes sont prévues. (Six mois après l’incendie, le chantier colossal de Notre-Dame de Paris)
    • Il y a dans ce poème un grand luxe de figures et de comparaisons.
synonymes 
figuré
antonymes
traductions
forme fléchie

luxe \lyks\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de luxer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de luxer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de luxer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de luxer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de luxer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français