méchamment
étymologie
Dérivé de méchant, par son féminin méchante, avec le suffixe -ment.

adverbe

méchamment \me.ʃa.mɑ̃\

  1. Avec méchanceté.
    • Quelqu’un d’autre gratifia méchamment Bert de plusieurs solides coups de pied. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 240 de l’éd. de 1921)
    • Jimmy le faisait méchamment trébucher, en le happant du crochet de sa grosse canne blanche. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Combien les lunettes nous ont-elles découvert d’êtres qui n'étaient point pour nos philosophes d’auparavant ! on entreprenait méchamment l’Écriture sainte sur le grand nombre des étoiles, en disant : il n'y en a que mille vingt-deux, nous le savons. (Blaise Pascal, Pens. XXIV, 36, éd. HAVET. — cité par Littré)
    • Mais pour un lourd frelon, méchamment imbécile, Qui vit du mal qu’il fait et nuit sans être utile, On écrase à plaisir cet insecte orgueilleux. (Voltaire, Disc. 3. — cité par Littré)
  2. (familier) Gravement.
    • C'était la terreur. Un sacré tord-boyaux de frousse tellement on avait peur qu'un des deux se viandât méchamment cinq mètres plus bas. (Luvan, Susto, Éditions La Volte, 2018, chap. 20)
synonymes
traductions
  • italien : tristamente



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français