mégarde
étymologie
 Composé de mé- et de garde.

nom

SingulierPluriel
mégardemégardes

mégarde \me.ɡaʁd\ féminin

  1. (Rarement employé sans la préposition « par ») Erreur d’inattention, étourderie.
    • Des bulletins peuvent être trouvés dans l’urne pliés ensemble ; doivent-ils être annulés tous les deux ou compter seulement pour un ? Il n'y a pas de raison pour les annuler, le fait pouvant être le résultat d’une mégarde ou du hasard. (A. Chante-Grellet, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k909876/f623.item.r%3D%22m%C3%A9garde%22.texteImage Traité des élections], P. Dupont, 1898, tome I, page 617)
    • Le traducteur réunit des pensées provenant de manuscrits très divers et dont beaucoup n’ont avec le droit rien de commun, par exemple [...] le fragment très important de la page 126 sur le bon ou le mauvais caractère. Il était aisé d’éviter d’aussi grossières mégardes. (Supplément 4 de la Revue de métaphysique et de morale, juillet 1909, page 15)
    • Que le désir revienne. Qu’il monte et enfle et ranime le feu éteint. Mais qui avait envie de céder à cet ultime relâchement ? Qui aurait fait le premier pas ? L’un des deux parfois étendait la jambe et esquissait un léger, très léger mouvement du doigt de pied. Le geste pouvait être interprété comme une mégarde. (Salomon Malka, Tinghir ou le voyage inachevé, Jean-Claude Lattès, 2000, chapitre 4)
    • L'espace d’une mégarde, j’ai failli m'asseoir dans son fauteuil. Ma mère a horreur que l’on touche aux affaires de son fils prodige. Même Cousine K évitait de se hasarder par ici. (Yasmina Khadra, Cousine K, Julliard, 2003, chapitre 6)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français