météorologie
étymologie
(1547) Du grec ancien μετεωρολογία, titre d’un ouvrage d’Aristote.

nom

SingulierPluriel
météorologiemétéorologies

météorologie \me.te.ɔ.ʁɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. (vieilli) Partie de l’astronomie qui étudie la chute des bolides et météorites sur la terre.
    • Il était capable de guetter pendant des mois entiers l’apparition d’un phénomène cosmique. Il avait d’ailleurs une spécialité, les bolides et les étoiles filantes, et ses découvertes dans cette branche de la météorologie méritaient d’être citées. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. Science qui étudie les différents éléments du temps (températures, précipitation, vents, pression, etc.) et qui cherche des modèles sur les mouvements de l’atmosphère.
    • Les plus importants phénomènes de la météorologie revêtent la forme cyclonique. (Hervé Faye, ib. t. LXXVI, page 510 — cité par Littré)
    • En parlant à tour de rôle devant le microphone, nous aurions dû dire que notre victoire était celle de la technique aéronautique française et de la météorologie, beaucoup plus que le triomphe de deux hommes. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Comme il appliquait à la météorologie provençale une science acquise dans le Roussillon, il se trompait assez souvent. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 203)
  3. (Par extension) Organisme chargé de ces études.
    • La météorologie fait de nos jours des prévisions assez fiables jusqu’à cinq jours.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français