métis
étymologie
(1669) Du moyen français mestis, de l’ancien français mestis. Du latin mixticius, dérivé de mixtus, qui est le participe passé de du verbe miscere (« mêler, mélanger »).
L’influence des formes metice et mestice, plus courantes aux XVIIe et XVIIIe, explique la prononciation du « s » final.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinmétis
\me.tis\
Fémininmétisse
\me.tisz\
métisses
\me.tisz\

métis \me.tis\

  1. (anthropologie) Qui est né de parents d’ethnies différentes.
    • En effet, les femmes métisses qui commettent l’adultère ne sont pas poursuivies selon les lois de Castille, comme on le fait dans le cas des femmes espagnoles mariées à des Espagnols, qui se sont rendues coupables d’adultère. (Bernard Grunberg, Le métis dans la société coloniale ; entre haine, mépris et défiance, Les Discours de la haine : Récits et figures de la passion dans la Cité, sous la direction de Marc Deleplace, Presses Universitaires Septentrion, 2009, page 167)
  2. (En particulier) Qui est né d’un Blanc et d’une Noire ; ou d’un Noir et d’une Blanche.
    • Bien sûr, Barack Obama est métis, fils d'un universitaire kenyan, noir d'ébène, et d'une fille du Kansas, « blanche comme le lait », comme il aime à la décrire. (Guillaume Debré, Obama, les secrets d'une victoire, Fayard, 2008, chap. 1)
    • Alors, elle constata que toutes étaient métisses : plus ou moins claires, plus ou moins foncées. (Madeleine Mansiet-Berthaud, Wanda, Presses de la Cité, 2017, p. 43)
  3. (En particulier) Qui appartient à la culture des Métis de l'Ouest canadien, mélange des Canadiens français et des Amérindiens.
  4. Qui sont engendrés de deux races ou de deux variétés, en parlant de certains animaux.
    • Les tous premiers résultats des travaux de sélection générique entrepris à la Station d'Asela et dans de petites exploitations avoisinantes ont fait l'objet de plusieurs rapports ([…]), mais aucune étude n'avait encore été entreprise sur les performances des bovins métis élevés en station et en milieu réel. (Gabriel Hamlin Kiwuwa, John C.M.. Trail, Mohamed Y. Kurtu, & al., Productivité de bovins laitiers métis dans la région d'Arsi en Éthiopie, Addis-Abeba : Centre international pour l'élevage en Afrique, 2006, page 1)
  5. Qui sont nés du mélange de deux formes de la même espèce, en parlant des fleurs et des fruits.
    • Ces plantes métisses peuvent varier et présenter des caractères qui diffèrent de ceux de leurs parents, — c'est précisément le but qu'on poursuit,— mais on ne remarque jamais chez elle aucune prépondérance des organes de la végétation et de la nutrition sur les appareils floraux. (Cours de M. de Quatrefages, chap 32 : fécondité des métis et des hybrides chez les végétaux, dans Revue des cours scientifiques de la France et de l'étranger, Paris : Germer Baillière, 1868-1869, vol.6, page 85)
    • « Vous comprenez, disait Baillargeau, dans la vigne ce ne sont pas des espèces que nous croisons, ce sont des races, des variétés. On devrait dire des métis et non pas des hybrides, mais la coutume est de parler d’hybrides, et puis cela fait plus noble. […] Vous soutenez que le terme d’hybride est plus noble que celui de métis. D’abord il est impropre et vous en convenez puisqu’il désigne le croisement de deux espèces différentes ; ensuite il est grossier, barbare et, de plus, outrageant puisqu’il est tiré du mot grec hybris qui a le sens de viol, alors que métis vient du latin mixtus au sens exquis de ce qui est mêlé, tendrement mêlé, amoureusement mêlé. » (Maurice Bedel, Le Mariage des couleurs, ch. III, 1951)

traductions
nom

métis \me.tis\ masculin (pour une femme on dit : métisse) singulier et pluriel identiques

  1. Individu né de parents d’ethnies ou de races différentes.
    • Je suis Joshua, un métis né d'un Noir africain et d'une Blanche européenne. Je ne suis pas le seul, je le sais. Les métis, il y en a pas mal ici. Mais malgré tout, nous ne passons pas inaperçus. (Blaise Mouchi Ahua, Moi, un métis afro-européen: Cette inoubliable enfance, Éditions Publibook, 2011, page 6)
  2. Animal issu de croisement d'animaux d'espèces proches mais différentes.
    • Le métis du saumon femelle et de la truite mâle est d'une croissance rapide et n'est pas migrateur.
      Le métis ayant le salvelin pour mère et la truite pour père et vice versa est également d'un développement remarquable et vient dans les eaux moins profondes que celles qu'exige le premier.
      (Jean-Pierre Joseph Koltz, Traité de Pisciculture pratique, 4e édition revue & augmentée, Paris : G. Masson, 1883, p. 105)
synonymes
traductions
nom

métis \me.tis\ féminin singulier et pluriel identiques

  1. (automobile) Véhicule métis.
synonymes
traductions
Métis
étymologie
(mythologie) Du grec ancien Μῆτις.
(astronomie) Du nom de l’Océanide.

nom propre

Métis \me.tis\ féminin invariable

  1. (mythol) Dans la mythologie grecque archaïque, la première épouse de Zeus, une Océanide, fille d’Océan et de Téthys.
  2. (astron) Satellite naturel de la planète Jupiter.
    • Métis est la plus intérieure des lunes de Jupiter.
  3. (9) Métis : (astron) Planète mineure du système solaire.
  4. (Géographie) Rivière québécoise, aussi appelée la Mitis.
  5. (Géographie) MRC québécoise.
  6. (Géographie) Région québécoise.
synonymes
(Satellite naturel de Jupiter)
(Planète mineure)
  • 1974 QU2
(Rivière, région, MRC)

traductions
  • allemand : Metis
  • anglais : Metis
  • espagnol : Metis
  • italien : Metide
  • portugais : Métis
  • russe : Метида

traductions
nom

SingulierPluriel
Masculinmétis
\me.tis\
Fémininmétisse
\me.tisz\
métisses
\me.tisz\

Métis \me.tis\ pluriel

  1. (Canada) (administration) Nation autochtone originaire de la vallée de la rivière Rouge descendant principalement de femmes cries et ojibwées et de fourreurs canadien-français.
    • Les Amérindiens, les Métis et les Inuits sont les trois grands groupes d’ascendance autochtone au Canada.
    • Louis Riel, chef des Métis, fut pendu par les autorités canadiennes en 1885.
    • Les langues autochtones du Canada appartiennent à 11 familles linguistiques différentes, dont aucune n’a pu être reliée à des familles européennes ou asiatiques, à l’exception du michif, l’incroyable langue des Métis, mélange de français et de cri. (L’Actualité, 17 février 2007)
    • Les Métis provenaient de partout : du lac La Biche, du lac Athabasca, mais encore de la montagne des Cyprès et de Batoche, en Saskatchewan, de Prairie du cheval blanc et de la vallée de la rivière Qu'Appelle. Ils étaient Cris, Chippewyans et Canadiens français. Ils eurent ensemble des enfants, des fermes et des commerces; ils ont parlé français, ils ont parlé cri et déné, avant de lentement se disperser à gauche et à droite, emportant avec eux leurs noms étonnants. (Serge Bouchard, L'œuvre du Grand Lièvre Filou, Éditions MultiMondes, 2018. p. 85)
synonymes
  • Bois-Brûlés (Désuet)

nom

Métis \me.tis\

  1. (Canada) Personne appartenant au peuple des Métis (Ouest canadien).
    • Louis Riel est sans doute le Métis le plus connu de l'histoire.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français