macération
étymologie
Du latin maceratio, de maceromacérer, tremper »).

nom

SingulierPluriel
macérationmacérations

macération \ma.se.ʁa.sjɔ̃\ féminin

  1. (chimie) Opération chimique qui consiste à laisser séjourner dans un liquide, à la température ambiante, une substance dont on veut extraire les principes solubles.
    • On préparera, par exemple, par macération au bain-marie, une huile benzoïnée en fondant dans 10 kilos d’huile végétale 0k.500 à 1 kilo de benjoin ou d’acide benzoïque. (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, p. 138)
    • Cette plante est en macération.
    • Mettre en macération de l’écorce de quinquina.
  2. (Par extension) Liquide obtenu par cette opération.
    • Le cryptocoque est cultivable à 38°, en ensemençant, avec du pus aseptique d’abcès, de la gélose au crottin de cheval recouverte d’une macération de ganglions du même animal. (G. Marotel, Parasitologie vétérinaire, J.-B. Baillière & fils, 1927, p. 520)
  3. (Figuré) (religion) mortification#fr|Mortification par jeûnes, disciplines et autres austérités.
    • Par-delà toute macération, toute tristesse, j’imaginais, je pressentais une autre joie pure, mystique, séraphique et dont mon âme déjà s’assoiffait. (André Gide, La Porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 22)
    • Puis, de temps en temps, elle disparaît pendant des mois ; on raconte qu’elle se retire dans un couvent, pour vivre dans la pénitence et les macérations. (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959, page 251)
    • La macération de la chair.
    • Ses grandes macérations ont abrégé ses jours.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français