maculature
étymologie
Mot  composé de maculer et de -ature.

nom

SingulierPluriel
maculaturemaculatures

maculature \ma.ky.la.tyʁ\ féminin

  1. (imprimerie) Action de maculer ou résultat de cette action.
    • Quand un relieur bat un livre fraîchement imprimé, il risque de faire des maculatures.
    • La pierre d'évier qui venait d'apparaître en pleine lumière, était tachée de sang et une serviette souillée de maculatures suspectes gisait à terre. (Jean Ray, Harry Dickson, L'Ile de Monsieur Rocamir, 1934)
  2. (imprimerie) Feuille de papier tachée au tirage et qui n'est bonne qu'à envelopper.
  3. (Par extension) Maculature grise ou, absolument, maculature, feuille de gros papier gris qui sert d’enveloppe à une rame de papier.
  4. (imprimerie) Feuilles de papier que l'on intercale entre des pages fraîchement typographiées.
  5. (peinture) Tache provoquée par un excès d'encre ou de peinture.
    • Des nuages sombres, s’élargissant de minute en minute, commencèrent à tacher le ciel ; on eût dit que l’aquarelliste de l’infini avait trop chargé son pinceau d’encre de Chine, et qu’il essayait d’affaiblir la maculature en la lavant à grande eau. (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 139)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français