magique
étymologie
Du latin magicus.

adjectif

SingulierPluriel
magiquemagiques

magique \ma.ʒik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la magie.
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, et, plus volontiers, ils se servaient de leur puissance magique pour tourmenter les hommes et les bêtes. (Octave Mirbeau, Rabalan, 1886)
    • L’aporie est une espèce d’énigme, mais considérée d’un point de vue logique plutôt que magique ou spirituel. C’est un problème qu’on renonce à résoudre, au moins provisoirement, ou un mystère qu’on refuse d’adorer. (André Comte-Sponville, Dictionnaire philosophique, Presses universitaires de France, 2001)
  2. Qui semble être produit par le prétendu pouvoir de la magie.
    • François se dévoyait auprès des filles publiques, […]. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Jérôme Denis fait également le constat d’un paradoxe : si ce « travail des données » joue un rôle important dans la vie des organisations, il y est le plus souvent aussi invisibilisé et dévalorisé. Cela découle d’une fausse image que nous nous faisons des données qui seraient dotées de la faculté « quasi-magique » de se propager toutes seules dans les organisations comme le long du système nerveux. (Lionel Maurel, Le droit comme outil d’humanisation du travail des données, 12 octobre 2018)
  3. (Par extension) (Figuré) Ce qui étonne, fait illusion.
    • Un éclat magique.
    • Cette illumination est d’un effet, produit un effet magique.
    • C'était magnifique, grandiose, magique. Vous savez, tous ces mots qui n'en peuvent plus d'être éblouis. (Nadia Plourde, La gloire de mes élèves, éditions Les 400 coups, Montréal, 2008, p. 205)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français