maintien
étymologie
De maintenir, du latin populaire manuteneretenir avec la main »).

nom

SingulierPluriel
maintienmaintiens

maintien \mɛ̃.tjɛ̃\ masculin

  1. Action de maintenir.
    • […] ils n'ignorent rien de tout cela et savent notamment fort bien que c'est en l’affirmant qu'ils créeront cette éternité de barbarie nécessaire au maintien des institutions qui leur sont chères. (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.194)
    • Nous connaissons tous la pénibilité liée à des contraintes physiques chez les perchwomans et les perchmans, en particulier par le maintien des bras en l'air à une hauteur située au dessus des épaules. (Pénibilité et tournage, sur le site DC Audiovisuel (www.dcaudiovisuel.com), samedi 1er avril 2017)
  2. (En particulier) Contenance ; manière de se tenir.
    • Plusieurs hommes, d’un âge mûr et d’un maintien grave, vinrent l’un après l’autre, engager avec mademoiselle Necker une conversation […]. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, ''Revue des deux Mondes, T. 2,4, 1833)
    • […], et deux pages parurent, portant des flambeaux et éclairant une femme d’une taille imposante, d’un maintien majestueux, et surtout d’une admirable beauté. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre V)
    • Peut-être attendait-il que les événements se précisassent avant de sortir de son maintien. (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • Il potassait à la chandelle, au gué, au gué
      Des traités de maintien sexuel, au gué, au gué.
      (Georges Brassens, Corne d'Auroch, dans La Mauvaise Réputation, 1952)

traductions
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
maintienmaintiens

maintien \mɛ̃.tjɛ̃\ masculin

  1. (Normandie) (boissons) Boisson également mélangée de cidre et d’eau.
    • […]; en gén. on appelle Maintien (mitoyen) le cidre également mélangé de cidre et d'eau. (Édouard Le Héricher, Normandie scandinave: ou, Glossaire des éléments scandinaves du patois normand, Avranches : Imprimerie Henri Tribouillard, 1861, p. 82)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français