malséant
étymologie
 Composé de mal et de séant.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinmalséantmalséants
Fémininmalséantemalséantes

malséant \mal.se.ɑ̃\

  1. Qui est contraire à la bienséance.
    • Disons d’ailleurs tout de suite que ces unions désignées dans le monde sous le nom de « mariages d’inclination » pour écarter le mot « amour » considéré comme malséant, sont souvent plus mal assorties que les autres. (Alfred Naquet, Vers l’union libre ↗, E. Juven, Paris, 1908)
    • Rien n’est plus déchirant, malséant presque, qu’une douleur, que des sanglots d’homme. (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 84)
    • Je lui rends des services qu’elle ne rétribue pas. Il serait malséant qu’elle évaluât en livres sterling le taux de mes caresses. (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 18)
    • L’on me fit aussitôt comprendre que ce texte n’était ni dans la ligne, ni dans la note et que ce que je m’apprêtais à dire paraîtrait fort malséant. (André Gide, Retour de l’U.R.S.S., 1936)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français