maniement
étymologie
voir manier

nom

SingulierPluriel
maniementmaniements

maniement \ma.ni.mɑ̃\ masculin

  1. Action de manier.
    • Enguerrand Lorien, l'ami intime de mon défunt mari, Perrot Travigny, et l'ancien écuyer des comtes de Vimoutiers, nos voisins, vous instruisirent aux armes, au maniement de la lance et de l'épée, à l'équitation, enfin à toutes les choses de la chevalerie, […]. (Alexandre Dumas, Les Deux Diane'', 1847, chap.1)
    • Le maniement des ophidiens est plus délicat : ne s'improvise pas charmeur de serpents qui veut! Les Indiens et les Marocains excellent dans cet exercice délicat qui impressionne les touristes. (L'élevage en France 10 000 ans d'histoire, page 70, Éducagri, 1999)
    • Ce soudain branle-bas de combat gagna jusqu'à l'intendance. On vit des secrétaires, cuisiniers et autres non-combattants entourer les instructeurs pour s'initier rapidement au maniement du bazooka et du mortier de tranchée, et apprendre l'art de poser une mine. (Peter Elstob, Bastogne : la bataille des Ardennes, traduit par André Comhaire, Verviers : Gérard & cie (collecion Marabout), 1970, page 51)
  2. (Figuré) Administration, gestion.
    • Le maniement des deniers publics, des finances.
    • Ce trésorier a un grand maniement d’argent.
    • Ceux qui ont le maniement des affaires ont une grande responsabilité.
  3. (boucherie) (vieilli) Palpation manuelle des animaux destinés à la boucherie, pour évaluer la qualité de la future carcasse, et déterminer le prix de vente de l'animal.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français