manne
étymologie
(Nom 1) (XIIe siècle), du latin manna, apparenté à l’arabe المن. Jacob Golius Référence nécessaire et de Théis, ainsi que Mislin évoquent aussi cette racine arabe. Pihan la donne comme étymon du mot français.
(Nom 2) (1467) Du Moyen néerlandais mannepanier »), variante de l’ancien français mande (1202, « panier »).

nom

SingulierPluriel
mannemannes

manne \mɑn\

  1. Espèce de suc concret, qui coule naturellement, ou par incision, de certains végétaux, que l’on utilise comme édulcorant ou comme laxatif.
    • Manne du cèdre, du frêne, du mélèze, des casuarinas, des eucalyptus, de Calabre.
    • Manne en larmes.
  2. (Bible) (religion) Nourriture que Dieu fit tomber du ciel pour rassasier les enfants d’Israël dans le désert.
  3. (Figuré) Parole de Dieu, en style de dévotion.
    • La manne céleste.
  4. Manne d’encens : encens de qualité supérieure.
  5. (Figuré) Ressources financières ou avantages inattendus.
    • Il a répandu sur toute cette famille la manne de ses bienfaits.
    • Les gaz de schiste, selon les économistes, représenteraient une manne financière, avis non partagé par les protecteurs de l’environnement qui prennent en considération les nuisances sur des siècles.
    • D'importants financements ont été octroyés aux projets qui présentaient ce type d'approche et la primatologie a réorienté nombre de ses thématiques pour profiter de cette manne. (Florence Levréro dans La différence des sexes sous la direction de Nicolas Mathevon et Éliane Viennot, Belin, 2017, page 291.)
    • Dans un pays miné par la corruption où, depuis l’indépendance en 1966, la politique se joue largement sur une base ethnique, la perspective d’une manne pétrolière fait rêver autant qu’elle inquiète. (Marie Delcas, Au Guyana, les immenses richesses pétrolières pèsent sur les élections générales ↗, article paru sur lemonde.fr le 2 mars 2020.)
  6. (Figuré) Nourriture abondante et inespérée, et en particulier les éphémères qui abondent en fin d’été sur les rivières, dont les poissons sont très friands et qui peut servir d’appât.
  7. Manne de Pologne : Fétuque nommée Glyceria fluitans, dont les graines comestibles sont traditionnellement consommées en Pologne
  8. Manne de mercure : Nom donné autrefois par les alchimistes à un sel de mercure
  9. Manne de fer ou d'or : Couche de terre recouvrant les filons et contenant des traces d'or ou de fer.

traductions
nom

SingulierPluriel
mannemannes

manne \man\ féminin

  1. Grand panier d’osier de forme rectangulaire ou cylindrique, qui a une anse à chaque extrémité et qui sert à transporter divers objets.
    • Ils se servent à cet effet de casiers, espèces de mannes en forme de cône tronqué dont le sommet offre une ouverture disposée de telle sorte que le homard, une fois entré, ne peut plus sortir. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • À terre, les marchandes des rues se partageaient des mannes de harengs et de petites limandes, achetées en commun. (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Sa paysanne de mère, son bonnet de travers, me confie à porter, aidée de Marie Belhomme, une grande manne contenant les objets de toilette de sa fille. (Willy [Henry Gauthier-Villars] et Sidonie-Gabrielle Colette, Claudine à l’école, Le Livre de Poche, 1900, p. 81)
synonymes
nom

SingulierPluriel
mannemannes

manne \man\ féminin

  1. (viticulture) (vieux) Grappe de raisin au début de sa formation.
    • J’y trouve des Othello couverts de raisins, on a même la précaution de supprimer les mannes pour ne pas fatiguer le cépage. (M. A. Bouchard, Une mission viticole, imprimerie Lachèse & Dolbeau, Angers, 1891, p. 31)
    • Les sulfatages précoces que beaucoup hésitaient à faire avaient pourtant l’avantage d’atteindre tous les organes de la vigne, notamment les mannes, c’est-à-dire les futurs raisins. (Philippe Roudier, Vignoble et vignerons du Bordelais (1850–1980), Presses universitaires de Bordeaux, 1994, p. 265)

nom

SingulierPluriel
mannemannes

manne \man\ féminin

  1. (populaire) Éphémèroptère, éphémère.
    • La vedettisation, ça se répand comme une vraie traînée de poudre : tu sors une caméra, puis paf ! Pareil comme des mannes autour d’un lampadaire le soir. (Cas de conscience (série TV), épisode 5, à 2:14)
    • Ce papillon s’appelle la manne, il est éphémère et ne vit que quelques heures. […] Le fin pêcheur savait très bien que quand il y avait de la manne, ce n’était pas la peine d’aller à la pêche, les poissons ne piquaient pas à l’hameçon. (La Dépêche (ladepeche.fr), 10 août 2006 et 26 août 2010, section Tarn / Saint-Juéry)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.044
Dictionnaire Français