manquer
étymologie
De l’italien mancare « faire défaut », du lombard *mangjan (cf. ancien haut allemand mengen « être privé de, ne pas réussir, rater », mangolôn « id. ») ; voir manque. Le mot italien mancare dérive du latin mancus, (« mutilé, manchot, manquant »)

verbe

manquer \mɑ̃.ke\ intransitif ou transitif conjugaison

  1. (vieilli) Faillir ; tomber en faute.
    • J'ai failli moi-même être englouti avec mon cheval par les sables mouvants du Tahaddart, entre Tanger et Azila, et j’ai manqué me noyer dans l’embouchure du Tensift. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 106)
    • Tous les hommes peuvent manquer, sont sujets à manquer. — N’avez-vous jamais manqué?
  2. (Spécialement) Ne pas partir, en parlant du coup d'une arme à feu, lorsqu’on veut tirer.
    • Son revolver, son fusil a manqué.
  3. (Figuré) Tomber, faiblir, défaillir.
    • Ce cheval manque par les jambes. — Il ne peut plus se soutenir, les jambes, les forces lui manquent.
    • Elle va s’évanouir, le cœur lui manque. — Je suis si interdit que la parole me manque.
  4. (Par extension) Se dérober, s’affaisser, en parlant des choses.
    • La terre manqua sous leurs pieds. — Le pied lui a manqué, et il est tombé
  5. Mourir, disparaître, en parlant de quelqu’un qui est nécessaire.
    • Cet homme est bien malade, s’il vient à manquer, sa famille est ruinée.
    • Au revoir, dis-je gravement à la jeune fille. Mais écoutez-moi : votre ami est vieux et peut vous manquer. Permettez-moi de ne jamais vous manquer à vous-même, et je serai tranquille. Dieu vous garde, mon enfant ! (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 196.)
  6. Faire faute, faire défaut.
    • Mais loin de son Plateau, Arsène André étouffait. L'air résineux lui manquait, les brouillards de la Meuse lui enflammaient la gorge. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 71)
    • Aux élections générales de 1837, Cobden se porta candidat à Stockport. Il lui manqua une centaine de voix pour être élu. (C. Lavollée, Richard Cobden, Revue des Deux Mondes, tome 58, 1883)
    • Les gazelles et les outardes ne manquent pas non plus, mais il faudrait organiser des battues pour s'en emparer. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 123)
    • Mes gamins y m’manquent grave, dites-leur qu'on se capte la semaine prochaine ici, au supermarché, tiens, prends ça !... 20 keusses, c'est pour la note ! (Ferréz, Manuel pratique de la haine, traduit du brésilien par Paula Anacaona, Paris : Anacaona éd., 2009)
  7. (En particulier) Ne pas se trouver où l'on devrait être.
    • La formule du pain perdu s'inspirerait-elle des deux recettes d’Aliter dulcia données par Apicius ? sous le règne de Tibère ? N'y manquent que les œufs. (Annie Perrier-Robert, Dictionnaire de la gourmandise : Pâtisseries, friandises et autres douceurs, éd. Robert Laffont, 2012)
    • Il manque deux élèves dans cette classe. — Il manque beaucoup de livres dans cette bibliothèque.
  8. (transitif) Ne pas réussir dans ce qu’on a entrepris, ne pas rencontrer ce qu’on cherchait, laisser échapper ce qu’on poursuivait.
    • Cependant, au milieu de la chaussée, des nègres se poursuivaient à coup de boules de neige et parfois, une de ces boules, manquant son but, s'écrasait contre une devanture ; […]. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 51)
    • De tous les pianistes soviétiques, Sofronitzki fut sans doute le plus adulé du public : Gilels et Richter eux-mêmes le vénéraient et ne manquaient pas ses récitals. (Alain Lompech, Vladimir Sofronitzki (1901-1961), chap. 22 de Les Grands pianistes du XXe siècle, version enrichie, Éditions Buchet-Chastel, 2013)
    • Je suis arrivé trop tard, j’ai manqué mon ami, je l’ai manqué d’un quart d’heure.
    • Il a manqué le train. — Je regrette d’avoir manqué votre visite. — Il a manqué une belle occasion. — Il a manqué son coup. — Il a manqué le but.
  9. (transitif) (Spécialement) (chasse) Tirer un gibier et ne pas l’atteindre.
    • J’ai manqué un lièvre qui était au bout de mon fusil.
  10. (transitif) (chasse) (Pêche) Ne pas réussir à prendre.
    • ''Les chasseurs ont manqué le cerf.
  11. (transitif) (Par extension) Laisser échapper.
    • Il s’agit d’un évadé de la Guyane. Je le piste depuis cinq mois et je l’ai manqué une première fois à Nogent dans une guinguette du bord de l’eau, où on l’employait comme garçon. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  12. (ellipse) (familier) Faillir ; manquer de.
    • Vic en avale de travers son sacro-saint rocher praliné, tousse, manque s'étouffer. Une bonne âme lui frappe dans le dos à tour de bras. (Anne-Marie Pol, Danse !, tome 36 : La danseuse et le prince, Pocket jeunesse, 2010, chapitre 2)
  13. Être dans le besoin, ne plus avoir d’argent.
    • Avoir peur de manquer.
    • Les deux sœurs ont toujours été parmi ceux qu’on appelle, à Maupeyrou, les heureux de ce monde. Et, en effet, elles n’ont jamais « manqué ». (Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 105)
synonymes antonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français