marécage
étymologie
Avec le suffixe -age, dérivé du normand ou du picard maresc (voir marais pour le sens ; voir maraîchage pour la suffixation).

nom

SingulierPluriel
marécagemarécages

marécage \ma.ʁe.kaʒ\ masculin

  1. (Géographie) Étendue de terre saturée d'eau pendant la plus grande partie de l'année, et dont la surface du sol n'est généralement recouverte que d'une faible profondeur d'eau.
    • Le désert solognot se confirme et semble se complaire dans son isolement comme au temps où marécages et autres humidités l'écartaient du reste du monde. (Gérard Bardon, Intercommunalité en Loir-et-Cher : Le sud en miettes !, dans Le petit Solognot (n°550) & Le petit Blaisois (n°8 bis) du 28 novembre 2012.)
    • Tout ce pays-là n'est qu'un grand marécage. — Les oiseaux aquatiques se plaisent dans les marécages.
  2. (Figuré) Endroit malsain ; chose malsaine.
    • Jamais je n'aurais obtenu un semblable résultat en m'obstinant à croupir dans les marécages du reportage et du chroniquage à tant la ligne. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 179)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français