mardi gras
étymologie
Le mardi gras vient d’une pratique religieuse chrétienne, qui consistait à s’amuser et à manger "gras" avant le Carême, période de 40 jours de jeûne et d’abstinence précédent Pâques.

Le Carême démarrant toujours le mercredi des cendres, le jour gras est le jour qui précède, donc le mardi gras.


locution nominale

mardi gras \maʁ.di ɡʁa\ masculin invariable

  1. Dernier jour du carnaval.
    • Un soir quelconque de mardi gras, le curé de Melotte, avec quelques amis, avait, comme tout le monde, un peu festoyé et mangé et bu un peu plus peut-être que de coutume. (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans ces dernières, il faut distinguer les crêpes cuites sur le bilig et les crêpes à la poêle confectionnées dans les familles, particulièrement à la Chandeleur ou au Mardi-Gras. (Simone Morand, Cuisine traditionnelle de Bretagne, page 225, Éditions Jean-Paul Gisserot, 1998)
  2. Personne qui s’habille d’une façon ridicule évoquant l’idée d’un déguisement.
    • Vous ne pouvez vous montrer dans cet accoutrement : vous avez l’air d’un mardi gras.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français