marelle
étymologie
(XIIe siècle) De l’ancien français merel, mereau, marel, « palet, jeton, petit caillou », apparenté à marron#fr|marron.

nom

SingulierPluriel
marellemarelles

marelle \ma.ʁɛl\ féminin

  1. Jeu d’enfants qui consiste en une sorte de rectangle divisé en cases tracées sur le sol, dans lequel on saute à cloche-pied en poussant avec le bout du pied une sorte de palet.
    • Il mangeait des mûres le long des fossés, gardait les dindons avec une gaule, fanait à la moisson, courait dans le bois, jouait à la marelle sous le porche de l’église les jours de pluie, et, aux grandes fêtes, suppliait le bedeau de lui laisser sonner les cloches, pour se pendre de tout son corps à la grande corde et se sentir emporter par elle dans sa volée. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857, première partie, chapitre I)
    • Quelques enfants qui jouaient aux marelles se sont interrompus un instant et ont crié : Vivat. (Victor Hugo, En voyage, tome II, Saint-Sébastien - 2 aôut, 1843)
  2. Synonyme de jeu du moulin.
synonymes

Jeu d’enfants :


traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français