marner
étymologie
(1564) Réfection de marler (1207), signifiant « amender (la terre) avec de la marne ». Il est probablement à l’origine du sens argotique « travailler dur » (1837), ce travail étant pénible.
(Verbe3) Probablement de la même origine que marge.

verbe

marner \maʁ.ne\ transitif conjugaison

  1. (Agriculture) Amender un champ avec de la marne.

traductions
verbe

marner \maʁ.ne\ transitif conjugaison

  1. (populaire) Travailler durement.
    • La journée a été dure, qu’est-ce qu’on a marné.
    • Et nature, c’est bibi qu’il charge de l’équarrissage. On voit bien que ce n’est pas lui qui marne ! (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 115)
    • Résultat : « les salariés vont marner comme des malades », soupire un autre syndicaliste. (Le conte de Noël de Buzyn, Le Canard enchaîné, 27 décembre 2017, page 3)

verbe

marner \maʁ.ne\ intransitif conjugaison

  1. Dépasser le niveau habituel des eaux les plus hautes, en parlant de la marée.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français