matériau
étymologie
Du mot latin primitif materia [1].
Création d’un singulier [2] à partir du collectif matériaux. Materiaus (« La laine, et le lin sont les iustes materiaus du vetemant de l'homme »), par substantivation du pluriel de material, ancienne forme de matériel#fr|matériel qui a lui-même connu une substantivation parallèle.
Le singulier entre dans le Larousse en 1923 et n’est pas encore attesté par la huitième édition du Dictionnaire de l’Académie française [3] de 1932-1935, nos académiciens considérant sans doute le mot comme une erreur grammaticale puisque le singulier, en toute bonne logique grammaticale aurait du faire matérial.

nom

SingulierPluriel
matériaumatériaux

matériau \ma.te.ʁjo\ masculin

  1. Matière que l’humain collecte puis façonne pour fabriquer ou construire des objets, des meubles et des immeubles.
    • L’homme primitif […] ne savait mettre en usage que des os, des cailloux, des débris de silex, et c’est avec ces matériaux qu’il fabriquait ses armes grossières et ses rares ustensiles, ainsi que le font encore quelques peuplades sauvages de la Polynésie. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 176)
    • Le gel ayant fendu la pierre, M. de Coëtquidan a fait refaire la tombe entière dans un matériau d’une meilleure qualité. (Henry de Montherlant, Célibataires, 1934, p. 914)
    • Parle-t-on de sens de la personne, ils croient y reconnaître leur souci d’ingénieurs précis, et conscients des exigences de chaque matériau. (Emmanuel Mounier, Traité du caractère, 1946, p. 680)
    • La forme particulière de l’île de Manhattan […] dirigea les architectes new-yorkais vers les dimensions verticales extrêmes. Ils eurent à profusion tous les moyens de réalisation : l’argent, les matériaux, la main-d’œuvre. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 209 de l’éd. de 1921)
  2. Élément constitutif.
  3. (Par extension) Matière permettant une réaction chimique ou l’élaboration d’une substance.
    • L’alimentation a pour but de faire pénétrer dans l’organisme animal les matériaux nécessaires à la nutrition. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
  4. (Figuré) Matière abstraite (faits, idées, réflexions, connaissances, etc.) ou concrète (livres, articles, etc.) réunient pour développer l’esprit ou permettre à celui-ci d’élaborer un travail.
    • […] mais au milieu de cette richesse illusoire de matériaux, le géographe se tromperait fort s’il croyait avoir les moyens de déterminer avec précision le nombre des habitants de l’Inde. (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Ces matériaux pédagogiques sont ainsi loin de fournir un aperçu général de la structure de la langue japonaise. (Reïko Shimamori, Grammaire japonaise systématique, Jean Maisonneuve, Paris, 2000, 2e édition, page ix)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français