maturité
étymologie
Emprunt savant au latin maturitas [1] (de maturus, « mûr, muri ») qui a éliminé l’ancien français meurté. Dans les villages aux environs de Paris, on entendait souvent dire mureté.

nom

SingulierPluriel
maturitématurités

maturité \ma.ty.ʁi.te\ féminin

  1. État de ce qui est mûr.
    1. État de développement complet des forces intellectuelles et physiques.
      • Le stéréotype de l'immaturité de la prostituée sera, on le sait, promis à un long avenir; il provient de la confusion, délibérément opérée, entre maturité et acceptation des valeurs de la société globale. (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
    2. (biologie) État où sont les fruits, les grains, les légumes quand ils ont muri.
      • Le fruit nommé cul-de-chien, nèfle d'Allemagne, est astringent avant sa maturité ; lorsqu'il a molli sur la paille c'est un aliment fort agréable ; […]. (Édouard Adolphe Duchesne, Répertoire des plantes utiles et des plantes vénéneuses du globe, Paris, Jules Renouard, 1836, p.249)
      • Cet arbuste donne des fruits qui sont cueillis avant maturité, séchés sur des claies puis distillés. (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, p.29)
      • La fenaison commence généralement dès les premiers jours de juin, époque à laquelle, dans les années sèches, beaucoup des Graminées sont arrivées à maturité ; […]. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne ↗, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, [//ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupversions/6cfe60d7-a710-46a8-b32d-4a32b4c31a74 p. 84])
      • Cueillie avant sa complète maturité, la baie s'y conservera sans moisir, […], affinant la saveur de sa pulpe qui affriande merles et grives mieux que cenelles d'épine blanche. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (analogie) État des abcès lorsque la matière qu’ils contiennent va suppurer.
    • Cet abcès est ou n’est pas à son point de maturité.
  3. (Par extension) (Plus rare) Femme mûre.
    • Je n'ai jamais été de ces adolescents qui dépérissent pour les maturités : mais une pécheresse de trente-six ans, quand elle est belle de la tête aux pieds, c'est un « morceau », disent les sculpteurs ; c'est une femme, disent les amants. (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre II)
  4. (Suisse) (Belgique) Baccalauréat, certificat attribué à la fin des études secondaires.
    • 1 % des quelques 600 candidats annuels au certificat de maturité sont exclus pour plagiat. (Suisse : un étudiant a été condamné pour avoir plagié Wikipédia sur Wikinews)
  5. (Suisse) (Belgique) (ellipse) Ce diplôme lui-même.
    • Natif de Carouge dans le canton de Genève, c'est dans cette ville que ce petit fils d'horloger fait son collége, passe sa maturité et commence des études de lettres classiques.(Sébastien Maillard – Georges Cottier, l'exigence du « penser juste » – Journal La Croix, page 17, 4 avril 2016)
antonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français