mauviette
étymologie
 Composé de mauvis et de -ette.

nom

SingulierPluriel
mauviettemauviettes

mauviette \mo.vjɛt\ féminin

  1. (oiseaux) Espèce d’alouette : l’alouette commune (Alauda arvensis).
    • Ah ! si de cette fenêtre, où grésille une lumière, était seulement tombée dans la corne de mon feutre une mauviette rôtie au lieu de cette fleur fanée. (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Pâté de mauviette, brochettes de mauviette.
    • D’ailleurs, est-ce qu’un homme aurait voulu d’elle, sans un sou, pas plus grosse qu’une mauviette. (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
  2. (Figuré) (familier) voire (Péjoratif) Personne grêle, fragile, ou d’un naturel peureux.
    • Le fait est que le petit Chose était ridiculement petit ; et puis, l’air si jeune, si mauviette !… (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 37)
    • Je suis plutôt pas la mauviette, mais ce truc-là me rend presque malade. (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 219)
    • « … et tu n’as rien, tu n’es pas malade, tu te laisses aller comme un bébé, une vraie mauviette… à onze ans ne pas pouvoir se dominer à ce point, c’est honteux. C’est la dernière fois que tu as été au cinéma… » (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 246)
    • — Personne ne me traite de mauviette. (Retour vers le futur 2, 1989)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français