melon d'eau
étymologie
Attesté depuis le XVIIe siècle.

locution nominale


melon d’eau \mə.lɔ̃ d‿o\ masculin

  1. (botanique) Pastèque (plante de nom scientifique Citrullus lanatus).
  2. Pastèque (fruit).
    • « Le Melon d’eau, est un des meilleurs fruits qui y croissent, j’en ay veu d’aussi gros qu’une valise […] » (Richard Ligon, Recueil de divers voyages faits en Afrique et en l’Amérique, qui n’ont point esté encore publiez, 1673, page 132)
    • « L’apresdiné nous fûmes avec M. d’Arsilli chez un Peintre, où je vis un Tableau de deux Gueux, dont l’un mangeoit un raisin, & l’autre un melon d’eau […] » (Balthasar de Monconys, Journal des voyages de Monsieur de Monconys, Horace Boissat & George Remeus, 1666, page 103)
    • De ses yeux graves il fixa la petite rue, où passait un vieux nègre qui tirait une charrette pleine de melons d’eau et criait sa marchandise d’une voix mélancolique. (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 12)
    • Par ces temps frisquets, on croirait que la saison du melon d’eau est bel et bien terminée. (Stéphanie Bérubé, « Le melon d’eau contre le blues d’automne » , La Presse.ca, 24 septembre 2008)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français