mentalité
étymologie
De l’anglais mentality voir mental, -ité ; son emploi dans la langue courante a été tout d'abord blâmé comme anglicisme.

nom

SingulierPluriel
mentalitémentalités

mentalité \mɑ̃.ta.li.te\ féminin

  1. État d’esprit ; habitudes de pensée.
    • Il narra, en une esquisse sommaire et avec les omissions et les inexactitudes naturelles à son genre de mentalité, la série de ses aventures. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 388 de l’éd. de 1921)
    • La Scolastique […] a accrédité une mentalité qui n’a pas prise sur le réel, qui tient pour légitimes certaines illusions structurales de notre esprit : notre tendance à réaliser nos concepts et à réifier toutes choses. (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique : la Scolastique, 1925, éd. 1966)
    • Il ne faut pas être finaliste. Il n’est vraiment guère scientifique de se demander à quoi sert telle ou telle chose, et c’est la preuve d’une mentalité peu avancée de se demander, comme Voltaire, « à quoi sert la précession des équinoxes. » (Pierre Rousseau (vulgarisateur), La Terre, ma Patrie, collection « Savoir », librairie Arthème Fayard, 1947, p. 350)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français