menteur
étymologie
En ancien français menteor,  composé de mentir et de -eur.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinmenteurmenteurs
Fémininmenteusementeuses


menteur \mɑ̃.tœʁ\

  1. Qui ment, qui a l’habitude de mentir.
    • Une femme menteuse.
    • Langage menteur.
    • Physionomie menteuse.
    • Menteur comme un arracheur de dents.
    • Robespierre enfin fit rédiger par Saint-Just l’acte d’accusation le plus menteur, le plus violent, le plus haineux, le plus infâme, par lequel on reprochait à Danton et à ses compagnons d’être royalistes. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Frapper quelqu'un qui vous a traité de menteur ne prouve pas que vous avez dit la vérité. (Mathieu Ricard, Plaidoyer pour l'altruisme, NiL, Paris, 2013, p. 391)
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
menteurmenteurs

menteur \mɑ̃.tœʁ\ masculin (pour une femme on peut dire : menteuse, menteresse)

  1. Personne qui mentir#fr|ment, qui a l’habitude de mentir.
    • De l’autre côté, quelques-uns parmi nous discutaient s’il fallait ajouter foi aux affirmations du criminel qui s’était montré menteur incorrigible. (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Sommeil impossible pour quatre, car Laurent ronfle. Nous vérifions enfin sur lui l’affirmation classique des ronfleurs qui ne ronflent prétendent-ils, que couchés sur le dos. Les ronfleurs sont des menteurs : Laurent ronfle quand nous le tournons sur le côté droit, et sur le côté gauche, et sur le ventre. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
  2. Jeux de cartes se jouant à cartes face cachée (sauf la première). À tout moment, on peut accuser un des joueurs de mentir après qu’il a posé sa carte, d’où le nom du jeu.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français