merci
étymologie
(Xe siècle) de l’ancien français mercit , issu du latin mercedem, accusatif de merces « salaire, prix, récompense », tardivement « faveur, grâce ». merci (Vie de Saint Léger).

nom

merci \mɛʁ.si\ féminin singulier

  1. (Littéraire) (vieilli) Miséricorde, grâce, pitié.
    • Prendre, recevoir à merci. – Se rendre à merci. – Selon d’anciennes coutumes féodales, le peuple était réputé corvéable et taillable à merci et miséricorde.
    • Les informaticiens joueront un grand rôle dans la croyance selon laquelle le langage humain est réductible à de l’information, manipulable à merci pourvu qu’on dispose de la clef. (Philippe Breton, La parole manipulée, La Découverte / Poche, 2000, page 182.)
    • (Figuré) Ne vous ai-je pas dit que vous trouveriez assez de demoiselles chrétiennes, qui regarderaient comme un péché de refuser à un si brave chevalier le don d’amoureuse merci ; […]. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820.)
  2. Bon vouloir par lequel on épargne quelqu’un.
    • Alors s’engagea une lutte terrible et sans merci entre ces hommes qui savaient qu’ils n’avaient pas de pitié à attendre. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858.)
    • Et, de fine force, je me trouvai dessous et bien battu, sans me pouvoir dégager. Nonobstant, je ne voulus crier merci, et quand il vit que je m’y ferais tuer, il se comporta en homme généreux. — (George Sand, Les Maîtres sonneurs, George Bell and sons, 1908, page 72)
synonymes

Sens 1 :


traductions
nom

SingulierPluriel
mercimercis

merci \mɛʁ.si\ masculin

  1. Expression d'un merci#Interjection|merci.
    • '' « Vous avez dit merci, père ? lui dit-elle./>– J’ai dit merde », dit-il. (Jean Giono, Le hussard sur le toit'', 1951, réédition Folio Plus, page 228)

    • Grand merci.
    • Mille mercis.
    • Tous mes mercis.
    • (ironique) Voilà tout le merci que j’en ai.
    • Un merci ne serait pas de trop.

traductions
interjection

SingulierPluriel
mercimercis

merci \mɛʁ.si\ masculin

  1. Formule de politesse pour remercier, pour rendre grâce, en réponse à un service, une proposition, un compliment ou un souhait. Il exprime autant la reconnaissance, que l’acceptation.
    • Vous m’avez rendu un vrai service : merci !
    • Merci de m’avoir répondu si aimablement.
    • Merci à vous, merci de votre obligeance.
    • Dis « merci » à ta grand-mère.
    • Merci pour l’accueil.
    • Vous me chargez là d’une agréable commission : grand merci ! (ironique)
    • Merci, toi dont le cœur aima, sentit, comprit ! (Victor Hugo, Les contemplations vol.2, 1856)
  2. S’il vous plaît.
    • Merci de me laisser faire mon travail.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français