merrain
étymologie
De l’ancien français merrain.

adjectif

SingulierPluriel
merrainmerrains

merrain \mɛ.ʁɛ̃\ masculin

  1. Relatif à la charpente.
    • Il eût été tout naturel que vous reveniez habiter Bordeaux et lui succédiez dans la maison de bois merrains. (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, p. 17)

nom

SingulierPluriel
merrainmerrains

merrain \mɛ.ʁɛ̃\ masculin

  1. (Archaïsme) Bois de charpente.
    • Vous verrez un marchand de merrain assis à sa porte et qui tourne ses pouces en causant avec un voisin, il ne possède en apparence que de mauvaises planches à bouteilles et deux ou trois paquets de lattes. (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834 ; p. 208 de l’éd. Houssiaux de 1855)
    • La tonnellerie est l’industrie qui emploie la plus grande quantité de bois de fente, et l’on appelle merrain le bois plus particulièrement destiné à la fabrication des douves de tonneaux. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 168)
    • La voix du négociant — merrains, traverses de chemin de fer et bois de mine — a quelque chose d’insolitement grave. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Les chênes les plus vieux finiront en merrain pour réaliser des tonneaux. (Aurélie Delmas, La malforestation, racine du malaise de l’ONF ↗, paru sur liberation.fr le 26 août 2019, consulté le 8 février 2020)
  2. (chasse) Matière de la perche et du bois du cerf où sont greffés les andouillers.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français