mine
étymologie
(Nom commun 1) Du latin tardif mina, du gaulois meina (« minerai, métal » voir mwyn en gallois, et voir mían en irlandais).
(Nom commun 2) Du breton min.
(Nom commun 3) Du latin mina, du grec ancien μνᾶ. Voir aussi l'hébreu ancien מָנֶה (māne).
(Nom commun 4) Abréviation du latin hemina, mesure de grain.

nom

SingulierPluriel
minemines

mine \min\ féminin

  1. Endroit d’où l’on extrait le minerai.
    • Si, d’aventure, il restait sur place, attendant une vacance à l’usine, il travaillait à la mine et était payé par pipe de minerai extraite. (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
    • Lorsque la bourgeoisie embryonnaire eut à affronter le Pérou et la Bolivie, en 1879, pour décider de la propriété des mines de nitrate (monopole naturel sur l’une des plus grande richesse de l’époque), elle se heurta pourtant aux États-Unis. (Armando Uribe, ''Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
  2. (Plus rare) Minerai.
    • La mine brute est lavée dans des lavoirs à bras suivant les procédés que nous avons déjà décrits. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 81)
  3. (Figuré) Source d’idées.
    • De même dans la perception du temps. Sa relativité psychologique est une mine particulière de plaisanteries. (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929) }{#if:{#if:| (OCLC {} ↗)}}, page 228}}
  4. Petit bâton de graphite inséré dans un crayon et qui laisse la trace de l’écriture ou du dessin.
  5. (militaire) Sorte de sape sous des fortifications.
    • Les mines sont étançonnées et étayées avec du bois auquel on met le feu, ce qui fait tomber une partie des défenses de la barbacane. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  6. (militaire) Charge explosive, que les militaires cachent, pour blesser ou tuer des humains, ou détruire du matériel militaire.
    • Suivant le chevalier de Ville, le plus ancien mode d’inflammation des mines en usage étaient la traînée de poudre et l’étoupille ou estoupin. (H. Wauwermans, Applications nouvelles de la science et de l'industrie à l'art de la guerre, Bruxelles, chez E. Guyot, 1869, page 112)
    • Cet hiver là, nous vîmes et nous apprîmes beaucoup de choses : […] nous apprîmes à nous débrouiller avec les cartes, à éviter les mines. (Alexandre Tchakovski, C'était à Léningrad , traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
  7. (Par extension) (Mines & Carrières) Charge explosive destinée à abattre de la roche.
  8. (La Réunion) (cuisine) Type de pâtes fines à la cuisson rapide entrant dans la réalisation du sauté mines.

traductions
traductions
traductions
traductions
  • allemand : Mine
  • anglais : mine
  • espagnol : mina
  • italien : mina
  • portugais : mijn
  • portugais : mina
  • russe : мина

traductions
nom

SingulierPluriel
minemines

mine \min\ féminin

  1. Apparence qui résulte de la conformation extérieure de la personne, et principalement du visage.
    • Mine fière. Mine insolente. Il fait triste mine. Il ne faut pas toujours juger des gens sur la mine.
    • Il me reconnut sur-le-champ et s'approchant, avec des mines, me confia : … (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Faut-il tant faire de mines et de façons ?
  2. Contenance que l’on prend, l’air qu’on se donne, dans une intention quelconque.
    • […] je me représentais sa mine lorsqu’elle recevrait mon cadeau, et je me demandais : « Qu’est-ce qu’elle dira ? » (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Cela intéressait vivement notre maître d’hôtel pourtant, car le voici ceint de son blanc tablier, la mine souriante, la bouche en cœur, le visage jambonné par la chaleur des fourneaux et venant connaître notre opinion sur sa cuisine. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • On parlait bas avec des mines contristées, apitoyées, des yeux mi-clos et alanguis, mais par contre on buvait sec, car, en ces douloureuses circonstances, il convenait de se soutenir. (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. Bonne ou mauvaise apparence de quelque chose.
    • Un mets qui a bonne mine, qui a mauvaise mine, qui n’a pas de mine.

traductions
nom

SingulierPluriel
minemines

mine \min\ féminin

  1. (Antiquité) Masse de d'environ 500 à 700 grammes, variant selon les régions et les époques, utilisée dans la Grèce et le Moyen-Orient (Babylone, Mésopotamie, Sumer, Égypte).
  2. (numismatique) Monnaie utilisée durant l'Antiquité dans la Grèce et le Moyen-Orient.
    • Mine d’argent, monnaie valant cent drachmes.

traductions
nom

SingulierPluriel
minemines

mine \min\ féminin

  1. (Métrologie) Abréviation de hémine, ancienne unité de mesure utilisée pour le grain, valant un demi setier de Paris, c’est à dire environ 76 litres.
  2. (Par extension) Surface agricole pouvant être emblavée avec une mine de blé, c’est à dire environ un peu plus que le quart d'un hectare.
forme fléchie

mine \min\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de miner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de miner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de miner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de miner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de miner.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français