minute
étymologie
Du latin minutus.

nom

SingulierPluriel
minuteminutes

minute \mi.nyt\ féminin

  1. (Métrologie) Unité de mesure de temps, compatible avec le Système international, et qui compte soixante secondes. Son symbole est min.
    • J’étais descendue à huit heures et demie ; je suivais des yeux l’aiguille des minutes, dont la marche était presque visible sur le vaste cadran de l’horloge. (Alexandre Dumas, ''Les Mille et Un Fantômes)
    • Jetant un coup d’œil sur la pendule de la cheminée (…), j’eus le plaisir de voir que j’avais encore vingt minutes à moi. (Edgar Poe, L’Ange du bizarre, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Dans ce chenal étroit je pouvais à peine faire route trente secondes entre deux virements de bord et encore je devais utiliser cette demi-minute pour prendre les relèvements au compas et m'assurer de ma position. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La durée de l'essai de 90 minutes, qui peut paraître au premier abord un peu longue, a été choisie parce qu'elle correspond au temps mis par le bol alimentaire pour parcourir le tube digestif de l'insecte. (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say, Paris : libr. E. Le François, 1939, p.63)
  2. (Figuré) Instant ; temps très court.
    • Pour rien au monde, nous n’aurions détaché nos yeux de la boussole. Ces compas avaient quelque chose d’humain dans une minute aussi capitale. […] Notre salut dépendait autant de lui que du moteur. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Le jour naissait. Feempje se dressa sur son séant et ne reprit lourdement ses esprits qu'après quelques minutes. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 56)
    • Les habitants d’Houffalize, tapie au fond de sa vallée, au bord de l’Ourthe claire, et que la guerre avait jusque là épargnée, virent arriver les avions […], et une minute plus tard, Houffalize n'existait plus. (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, pp.156-157)
    • Je la regardais — minutes silencieuses où l'on n'entendait que le tic-tac de l'horloge accrochée au mur — et j'essayais de lire dans son visage muet, mais rien d'elle ne m'était familier. (Stefan Zweig, La peur, traduit de l'allemand par Alzir Hella éd. Grasset, 1935, 2002)
  3. (Métrologie) Unité de mesure d’angle plan, égale à la soixantième partie d’un degré. Aussi appelée minute d’arc, son symbole est .
  4. (Métrologie) (astronomie) Unité de mesure d’angle plan, égale à la soixantième partie d’une heure d’ascension droite (elle est quinze fois plus grande que la minute d’arc). Aussi appelée minute d’ascension droite, son symbole est min.
  5. (Désuet) Écriture en caractères menus.
    • Écrire en minute.
  6. (Par extension) (droit) Original d’un acte authentique conservé par l’autorité qui le détient et qui ne peut s’en séparer (acte notarié dans le cas d’un notaire, décision de justice dans le cas d’une juridiction…)
    • La minute de ce contrat est chez mon notaire. — La minute d’une sentence, d’un arrêt, d’un rapport d’experts.
    • On prétendait qu’il y avait une omission dans la grosse, il fallut avoir recours à la minute.
  7. (Spécialement) Procès-verbal original d'une expérimentation ou d'un essai.
    • Les résultats de ce grand travail, qui l'occupa pendant plusieurs mois, ont été publiés dans le rapport fait à l'Institut par Van-Swieden, et ensuite par Delambre, dans le IIIe vol. de la Base du Système métrique décimal, mais non pas la minute des observations, qu'on n'a jamais pu retrouver. (Blainville, « Lefèvre-Gineau (Louis) », dans Biographie universelle, ancienne et moderne, supplément : vol. 71, Paris : chez L.-G. Michaud, 1842, page 168)
  8. (Par analogie) (cartographie) Document graphique original, élaboré de façon précise, de présentation parfois imparfaite, servant de base pour la préparation d’une carte.
    • Comme nous disposions d'une minute d’État-Major entre les PK 116 et 132, nous avons recherché les points cotés communs entre cette minute et ceux de la carte de base IGN au 1/25000 au niveau des berges sur une largeur voisine de 2500 m de part et d'autre de la rivière. (Jean-Claude Mallard , Nivellements de la grande Saône de 1835 à 1867: Section Chalon-sur-Saône/Tournus : Altimétries 1836/1865/1891, Presses universitaires de Lyon, 2004, page 172)
  9. (Désuet) Original, brouillon d’une lettre, ce qu’on écrit d’abord pour en faire ensuite une copie et le mettre plus au net.
    • Faire la minute d’une lettre.
    • Il ne fait point de minute de ses lettres, il n’en garde pas les minutes.
synonymes
  • ′ (unité de mesure de temps ou d’angle plan)
  • min (symbole)
  • seconde (instant très court)

traductions
traductions
traductions
traductions
interjection

minute \mi.nyt\

  1. Attends.
    • Il veut faire mes Squelettes. Minute ! Minute ! Nous n'en sommes encore qu'aux pourparlers... (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 131, p. 44, 20 avril 1927)
    • Minute garçon ! Je n’ai pas fini de vous parler.
forme fléchie

minute \mi.nyt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de minuter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de minuter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de minuter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de minuter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de minuter.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français