mioche
étymologie
 Composé de mie et de -oche. En 1611 a le sens de « fragment, parcelle d'un aliment quelconque » ; 1721 première attestation du sens moderne.

nom

SingulierPluriel
miochemioches

mioche \mjɔʃ\ masculin et féminin identiques

  1. (familier) Enfant.
    • A sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d'oies assemblent leurs bêtes. (Guy de Maupassant, Aux champs)
    • Philippe-Auguste était un vilain mioche, dépeigné, sale des pieds à la tête, avec une figure de crétin. (, En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 135.)
    • Et, pendant une heure, il avait ronchonné : ce mioche n'était pas à lui, il ne savait pas pourquoi il le tolérait dans sa maison; il finirait par le flanquer à la porte. (Gilbert Ferrey, Abord psychosomatique des traumatisés crâniens, 1995)
    • Une dizaine de mioches assis sur une natte en raphia ânonnaient en chœur l'alphabet hébraïque dessiné sur une planche en bois d’arar (thuya) sur laquelle le rabbin promenait son doigt. (Ami Bouganim, Vers la disparition d'Israël?, Seuil, 2012)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français