mitrailleuse
étymologie
 Composé de mitrailler et de -euse (voir mitrailleur).

nom

SingulierPluriel
mitrailleusemitrailleuses

mitrailleuse \mi.tʁa.jøz\ féminin (pour parler d’un soldat homme, on dit mitrailleur)

  1. (militaire) Arme à feu automatique, disposée de manière à envoyer des balles avec une très grande rapidité.
    • Le feu des fusils Mauser commença ; ce fut un vacarme épouvantable dans lequel on percevait le ronflement des obus à la lydite, le crépitement des fusils Metford, les éclats des mitrailleuses boers et les sifflements des Mauser. (Le Mémorial d’Aix, du 25 janvier 1900, page 1)
    • En outre, des bandes de mitrailleuses furent trouvées, entièrement ou partiellement garnies de balles explosibles. (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
    • Partout les canons et les mitrailleuses se forgent, […], marchandise ignoble qui circule sous tous les pavillons, en attendant de frapper, sous tous les drapeaux, des foules crédules. (Victor Margueritte, Debout les vivants !, 1932)
    • La police attend avec des mitrailleuses et des gaz les grévistes noirs de Pennsylvanie. (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • Un adolescent est retiré de la file. Juste avant qu'une forte détonation venue d’une tour militaire l’envoie bouler sur l’asphalte, la tête broyée par une balle de mitrailleuse. (Calixte Baniafouna, Devoir de mémoire'', page 160, L’Harmattan, 2001)
  2. Femme qui utilise cette arme.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.588
Dictionnaire Français