modulation
étymologie
Du latin modulatio.

nom

SingulierPluriel
modulationmodulations

modulation \mɔ.dy.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Inflexion de la voix.
    • Penché sur la proue, le nez dans la brise, un mousse chantait ; [...] c’était un air lent, tranquille et monotone qui se répétait toujours, ni plus haut, ni plus bas, et qui prolongeait en mourant des modulations traînantes. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 59, 2012)
  2. (En particulier) (musique) Passage d’un ton, d’un mode à un autre.
    • Son exécution aurait donc pu passer pour tout à fait respectable, […], surtout quand le chevalier introduisait dans ses modulations, tantôt des notes vives, tantôt des notes mélancoliques, qui donnaient de la force et de l’énergie aux vers qu’il chantait. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. Action de moduler le chant ou l’harmonie, et de l’effet qui en résulte.
    • Les règles de la modulation. - La modulation de cet air est fort harmonieuse.
  4. (Télécommunications) Conversion des données numériques en signaux analogiques.

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.034
Dictionnaire Français