moindre
étymologie
Du latin minor. — Note: La forme moindre s'explique par une épenthèse.

adjectif

SingulierPluriel
moindremoindres

moindre \mwɛ̃dʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Comparatif de petit : Plus petit.
    • […], on pourrait dire que le soldat était convaincu que la moindre défaillance du moindre des troupiers pouvait compromettre le succès de l’ensemble et la vie de tous ses camarades - et que le soldat agissait en conséquence. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. VII, La morale des producteurs, 1908, p. 351)
    • Pas la moindre balise, je devais compter uniquement sur la boussole pour m'indiquer la bonne direction. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Une étoffe de moindre prix.
    • Un dégât de moindre importance.
    • Un vin de moindre qualité.
    • Une moindre récompense.
    • Dans ces conditions, l’inconvénient sera beaucoup moindre, sera moindre de beaucoup.
  2. Superlatif de petit : Le plus petit. — Note d’usage : Il est alors toujours précédé d’un article défini ou d’un autre déterminant défini.
    • A Beduaram il entre dans cette vaste et monotone plaine saharienne, sans végétation et où l’empreinte même de l'animal ne laisse qu'une trace insensible que le moindre vent efface. (Pierre Legendre, La conquête de la France africaine : Nombreuses illustrations photographiques, Paris : chez P. Paclot & Cie éditeurs, 1900, p. 119)
    • Il eût fallu hurler pour échanger la moindre phrase. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Quoique évidemment, à l’intérieur comme à l’extérieur, Roland fût sans crainte, il n’était pas sans défiance, et son oreille percevait les moindres bruits. (Alexandre Dumas, les Compagnons de Jéhu, Éditions P.O.L, ISBN 2-86744-228-1, 1992, chapitre XVI (« Le Fantôme »), tome 1, p. 226)
  3. (Précédé d’une négation) Aucun. — Note d’usage : Toujours précédé d’un article défini.
    • Il répéta sa question. Ils s’obstinaient à ne point faire la moindre attention à lui. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 352 de l’éd. de 1921)
    • Bien que souffrant d'une néphrite chronique avec complications cardiaques, il ne voulut pas consentir à prendre le moindre repos, […]. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 55)
    • Depuis plusieurs jours, elle dormait mal. […]. Le moindre bruit la réveillait. Le chasse-neige qui grattait le bord des trottoirs la faisait sortir du lit d'un bond, son cœur battant à tout rompre. (Ninni Schulman, La Fille qui avait de la neige dans les cheveux, Le Seuil, 2013)
  4. (Archaïsme) Petit.
    • La fourmi n’est pas prêteuse, c’est là son moindre défaut. (Jean de La Fontaine, La Cigale et la Fourmi)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français