mornifle
étymologie
D’après le Trésor de la Langue Française informatisé, il est vraisemblablement un déverbal d’un verbe mornifler (« gifler le museau »), qui serait composé du mot occitan mor / morre (« museau, groin »), à partir d'un radical mŭrr-, qui aurait aussi donné morailles et morion, et de nifler (« donner un coup sur le nez »).

nom

SingulierPluriel
morniflemornifles

mornifle \mɔʁ.nifl\ féminin

  1. (populaire) (vieilli) Coup du revers de la main sur le visage.
    • Il lui a donné une mornifle.
    • La queue de la Noire fouette et se tord comme un serpent coupé : il s’élance, la capture, la mordille, et reçoit une demi-douzaine de mornifles, sèches et griffues, à le défigurer… (Colette, Chats, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 143.)
    • En voilà du culot ! Il faudra qu’il s’explique et même il pourrait bien recevoir une mornifle. (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939) }{#if:{#if:| (OCLC {} ↗)}}, page 348}}
  2. (argot) Monnaie.
forme fléchie

mornifle \mɔʁ.nifl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe mornifler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe mornifler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe mornifler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe mornifler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe mornifler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français