mulet
étymologie
(Nom 1) Diminutif de l'ancien français mul, dérivé du latin mulus.
(Nom 2) (XIIe siècle) Diminutif du latin mullus.
(Nom 4) De l'anglais mullet.

nom

SingulierPluriel
muletmulets

mulet \my.lɛ\ masculin (pour une femelle on dit : mule)

  1. (Élevage) Équidé mâle né d’un âne et d’une jument, ou d’un cheval et d’une ânesse (on dit plus précisément dans ce cas bardot), et généralement stérile.
    • L’élève du cheval de trait et du mulet est aujourd’hui une industrie très-prospère et surtout très-rémunératrice ; […]. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Les hybrides, mules et bardots, conjuguent la résistance de l’âne et la force du cheval. Ces hybrides, le mulet surtout, sont très appréciés et très utilisés en Afrique du Nord, en Éthiopie et dans certains pays d’Amérique Latine, comme le Brésil ou le Mexique, mais peu en Afrique subsaharienne. (Lhoste Philippe, Havard Michel & Vall Eric, La traction animale, 224 p., page 41, 2010, Quae/Cta/Presses agronomiques de Gembloux)
    • Les mulets sont surtout élevés dans les régions montagneuses, à cause de leur résistance et de leur qualité de marche dans les zones rocailleuses. (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 p., page 1473, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
  2. (Par extension) (zoologie) Tout animal qui provient de deux animaux de différentes espèces.
    • Dans les espèces au contraire qui, comme celle de la chèvre et celle de la brebis, sont plus nombreuses et par conséquent plus fécondes, les mulets provenant de leur mélange ne sont pas stériles, et remontent pleinement à l’espèce originaire dès la première génération ; au lieu qu’il faudrait deux, trois et peut-être quatre générations pour que le mulet provenant du cheval et de l’âne pût parvenir à ce même degré de réhabilitation de nature. (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « De la dégénération des animaux », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1038.)
  3. (Par extension) (botanique) Toute plante issue d’une semence fécondée par le pollen d’une plante d’une autre espèce. voir hybride
  4. (Par extension) (coiffure) Style de coupe de cheveux dit « nuque longue ». voir à la Bressant
  5. (cyclisme) Vélo de rechange.

traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
muletmulets

mulet \my.lɛ\ masculin

  1. (poissons) Nom commun de nombreuses espèces de poissons osseux marins ou d’eau douce de la famille des mugilidés (Mugilidae) surtout.
    • Les poissons qu'on y pêche sont d'un goût excellent; ceux qu'on estime le plus et qu'on rencontre le plus fréquemment, sont : le rouget, le maquereau, le loup, la sole, deux espèces de sardines enfin et sur-tout le mulet (vulgairement muge), dont nos pêcheurs distinguent aussi deux variétés. (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 76)
    • Et les muges ? Pauvres muges ! On leur a fait tellement de tort avec la pollution et le mazout que les amateurs de muges aux olives sont plutôt rares. C'est un grand vide dans les traditions que la disparition de ce poisson appelé « mulet » dans le reste de la France. (Christiane Maréchal raconte la Provence calendale: Noël, Étrennes, les Rois, Éditions de Provence, 1996, page 27)
  2. (poissons) Synonyme de rouget-barbet (poisson).
  3. (poissons) Synonyme de mulet doré (poisson).
synonymes
traductions
nom

mulet masculin

  1. (oiseaux) Oiseau hybride, issu du croisement entre canari et chardonneret élégant.

traductions
  • italien : mules

Mulet
nom de famille

Mulet

  1. Nom de famille.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français