naguère
étymologie
De il ne#fr|n’y a guère (de temps). Voir aussi na#fr|na.

adverbe

naguère \na.ɡɛʁ\ adverbe de temps

  1. récemment#fr|Récemment ; il y a peu.
    • A ce spectacle, tous les assistans attendris, émus, électrisés , quoique tous de différens cultes , volèrent dans les bras les uns des autres , et des larmes fraternelles coulèrent où naguère le fanatisme enflammoit tous les esprits et divisoit tous les cœurs.Progrès de la tolérance », dans La Feuille villageoise, n° 32, du jeudi 3 mai 1792, Paris : Imprimerie Desenne, p. 133)
    • Le long de la route, notre conducteur nous dit avoir naguère rencontré un ours, le matin, dans la vallée d'Ossau. (Michelet, Journal, 1835, p.191)
  2. Il y a longtemps. Note: contrairement à l’étymologie qui implique un temps passé récent, l’usage moderne consacre le sens d’un temps antérieur, lointain, révolu.
    • Cette gamine vicieuse et prétentieuse est la fille d'une grosse commère qui tenait, naguère, une fruiterie dans les environs du Barbès. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 198)
    • Naguère, la masse populaire, résignée à sa vie primitive, obscure, souvent sordide, n’avait point conscience d’être malheureuse. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • En rentrant dans le giron de la nation française, Bordeaux, naguère capitale continentale du royaume d'Angleterre, subissait un dommage considérable. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Un des slogans des économies autarciques (on disait naguère économies fermées) est : Ne rien perdre. (Maurice Lecerf, Le Fer dans le monde, Payot, 1942)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français