narguilé
étymologie
(XIXe siècle) Du turc nargile, du persan نارگيله, dérivé de نارگیل nārgil (« noix de coco », utilisée au départ pour faire le flacon de la pipe).
(1795) narguile[1].

nom

SingulierPluriel
narguilénarguilés

narguilé \naʁ.ɡi.le\ masculin

  1. Pipe formée d’un fourneau, où brûle le tabac, et d’un long tuyau qui traverse un vase rempli d’eau parfumée, en usage en Turquie, en Perse et au Moyen-Orient.
    • Ali, silencieux et attentif, apporta le tabac et les narguilés, servit le café et disparut. (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de C. Lévy, vol. 5, p. 270)
    • Chaque soir, on nous trouve, comme deux bons Orientaux, fumant notre narguilhé sous les platanes d’un café turc. (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • « Le cheikh n’était plus à sa place. Chose curieuse, le bout doré de son narguilé traînait par terre. D’ordinaire, quand il se levait, il enroulait le tuyau autour du foyer, d’une geste machinal, et retirait le bout pour le garder propre. » (Amin Maalouf, Le rocher de Tanios, Grasset, 1993, collection Le Livre de Poche, page 34.)
  2. (Plongée) Tuyau qui fournit l’air au scaphandrier.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français