nodule
étymologie
Du latin nodulus.

nom

SingulierPluriel
nodulenodules

nodule \nɔ.dyl\ masculin

  1. (Médecine) Formation anormale, arrondie, palpable dans ou sous la peau, qui peut être une tumeur bénigne ou maligne.
  2. (Géologie) Petite concrétion minérale polymétallique de forme plus ou moins sphérique, de quelques centimètres de diamètre, tapissant le fond de certaines régions océaniques et pouvant contenir des oxydes métalliques (en particulier manganèse, nickel, cobalt et cuivre).
    • Les marnes et les calcaires bitumineux, avec nombreuses ammonites et bélemnites, sont fort épaisses à Fontette, où la coupure de la route met à découvert, à une grande altitude, la partie supérieure formée par des argiles noires à nodules calcaréo-ferrugineux. (Victor Raulin, Statistique géologique du département de l'Yonne, Auxerre : chez Perriquet & Rouillé, Paris : chez J.-B. Baillière & chez V. Dalmont, 1858, page 270)
    • Ces nodules sphéroïdes ou cylindroïdes, si singulièrement affublés, en Champagne, comme en Picardie ou en Haute-Normandie, de l’appellation imprévue de pierres de tonnerre ou de pierres de foudre sont formés de cristaux prismatiques de bisulfure de fer irradiant de leur centre. (Stanislas Meunier, « Recherches sur la craie blanche », dans le Compte rendu de l’Association française pour l'avancement des sciences, actes du congrès de Reims - 1907, partie 2, 1908, page 378)
    • La région était riche en phosphates de chaux, en nodules, coquins ou crottes du diable. Découverts il y a un demi-siècle, ces nodules extraits du sous-sol étaient lavés pour être débarrassés de leur gaine, puis broyés, triturés dans les moulins, réduits en poudre afin de servir d'engrais. (Ernest Beauguitte, L’Âme meusienne, Paris : Alphonse Lemerre, 1904, BNF Collection/ebook, 2016)
    • Des baguettes d'anhydrite résiduelle demeurent quelquefois en abondance dans les nodules, observation également effectuée sur les évaporites messiniennes de Méditerranée (Schreiber et al. , 1976, p. 740). (G. Truc, Séquences et diagénèse du Ludien-stampien, sud-est de la France, dans Dépôts évaporitiques: illustration et interprétation de quelques séquences, Éditions Technip, 1979, page 68)
  3. (arboriculture) Noyau de substance ligneuse développé dans l’épaisseur de l’écorce.
  4. (vieux) (didactique) Petit nœud ; nouet.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.051
Dictionnaire Français