noyau
étymologie
Du latin nucalis, dérivé de nuxnoix »), apparenté à nucleus (« amande »).

nom

SingulierPluriel
noyaunoyaux

noyau \nwa.jo\ masculin

  1. Partie centrale, dure, d’une drupe et qui contient une amande. On oppose le noyau au pépin de la baie.
    • On trouve également de l’huile grasse dans les noyaux et dans les pépins ; elle est presque partout combinée avec le mucilage qu'elle entraîne en partie au moment de l’extraction. (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, p. 2)
  2. (ellipse) Eau de noyau ; liqueur dans la préparation de laquelle entrent des noyaux.
    • Noyau de Poissy.
  3. (Figuré) Partie centrale située au milieu d’un autre objet, centre, cœur, ossature.
    • Trois mois après le malade pissa un calcul d’acide urique qu'on jugea le noyau d'une pierre plus volumineuse qui avait été usée et dissoute. (Dr Petit, Traitement médical des calculs urinaires par les eaux de Vichy, dans Revue Médicale française & étrangère, juin 1838, en collection dans l’Encyclographie des sciences médicales, Bruxelles, 1838, p.107)
    1. (Minéralogie) Substance moulée et durcie dans l’intérieur d’une coquille pétrifiée.
    2. (Minéralogie) Partie la plus dure qui se trouve au centre de certains cailloux.
    3. (Minéralogie) Partie centrale d’un cristal, dont la forme diffère souvent beaucoup de celle du cristal lui-même.
    4. (architecture) Partie plus ou moins brute et massive qui est enveloppée d’un revêtement.
      Ce piédestal de marbre a un noyau de maçonnerie.
      Le noyau de cette colonne de stuc, de plâtre, est de bois.
    5. (biologie) Organite présent dans la majorité des cellules eucaryotes, et contenant, pour la plupart, le matériel génétique de la cellule.
      Le noyau d’une cellule.
    6. (chimie) Partie centrale d’un atome, composée de nucléons (protons et neutrons) autour desquels évoluent des électrons.
      Le noyau de l’atome d’uranium est fissible.
    7. (chimie) Partie centrale d'une molécule aromatique.
      • 2° il est impossible d’admettre que le cycle indol soit rompu entre l’azote et le noyau benzène. Tous les essais effectués jusqu'à présent n'ont réussi qu'à briser l’indol entre l'azote et le carbone 1 […]. (Pharmacodynamie biochimique, Masson, 1961, page 1054)
    8. (informatique) Partie centrale d’un système d’exploitation voir noyau de système d’exploitation
      • OpenWrt, une distribution légère basée sur un noyau Linux, historiquement développée pour remplacer le firmware des routeurs WRT54G fabriqués par Linksys, a été sélectionné pour fournir le programme de base d’OverTheBox. (Hugo Bonnaffé, Under The Box : découvrez les dessous d’OverTheBox, blog OVH)
    9. (astronomie) Partie centrale la plus dense d’un corps céleste.
      Le noyau terrestre est une masse compacte de fer presque pur.
    10. (Électricité) Partie magnétique d'un électroaimant.
      • Les électro-aimants inducteurs N, S, N, S, etc., sont pourvus d'un enroulement de fil unique, dont le sens alterne de l'un à l'autre; les noyaux de ces electros sont en fer doux ou en fonte; […]. (H. Pécheux, Traité théorique et pratique d'électricité, avec notes additionnelles de J. Blondin et E. Néculcéa, Éditions Delagrave , 1901, page 399)
  4. (Métallurgie) Masse de terre à potier, de plâtre, de brique, ou d’autre matière, qui remplit l’intérieur d’un moule et qui est destinée à soutenir la cire que doit remplacer le métal en fusion.
    • Le noyau d’une statue, d’une cloche, d’un canon, d’un mortier, etc.
  5. (Figuré) Origine, fonds ou commencement d’une société politique ou civile, d’une compagnie littéraire ou scientifique, d’un corps militaire ou d’un groupement d’hommes.
    • […] ; les utopies sociales furent faites en vue de maintenir un noyau de guerriers homériques dans les cités, etc. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. V, La grève générale politique, 1908, p. 233)
    • Avant l'arrivée des Magyars, les Slaves méridionaux occupaient toute la plaine danubienne et le noyau de leur puissance était situé entre le Rab, le Danube et la Drave. (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.96)
    • Le Glaoui avait amené cinq cents cavaliers, les Rehamma autant et le Goundafi deux cents. Ces douze cents fusils formèrent le noyau de l’armée hafidiste. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 162)
    • Le noyau d’une kabila est constitué par des bonda reliées entre elles : leur relation se fonde sur la parenté et un lien qui s’est affermi au fil du temps. (Jan Jansen, Épopée, histoire, société : le cas de Soundjata: Mali et Guinée, Karthala, 2001, page 73)
  6. (Algèbre linéaire) Sous-ensemble de l’ensemble de définition d’une application linéaire dont les éléments ont pour image l’élément neutre.
    • Le noyau est trivial si et seulement si l’homomorphisme est injectif.
  7. (graphe) Sous-graphe à la fois stable et absorbant.
  8. (architecture) Pilier central d’appui d’une voûte ou d’un escalier sans jour.
    • Un escalier en colimaçon a un noyau cylindrique.
  9. (grammaire) Élément central d’un syntagme.
  10. (Économie) Dans le vocabulaire du commerce international, liste irréductible de produits contingentés.
  11. (Économie) En théorie économique, espace limité d’un ensemble où s’appliquent intégralement et sûrement certaines propriétés.

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.129
Dictionnaire Français