nu
étymologie
(Adjectif, nom commun 1) Du latin nudus (sens identique), le d latin ayant subi un amuïssement progressif.
(Nom commun 2) Du grec ancien νῦ.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinnu
\ny\
nus
\ny\
Fémininnue
\ny\
nues
\ny\

nu \ny\

  1. Qui n’a pas de vêtements, qui est dévêtu.
    • Mes tempes battent ; toute ma chair va à cette femme presque nue et charmante dans le matin et dans le transparent vêtement qui enferme la douce odeur d’elle… (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Qu’on s’imagine nu le général, l’évêque, l’ambassadeur, l’académicien, le garde-chiourme, le garde-chasse ? Que resterait-il de leur prestige, de leur délégation d’autorité ? (Émile Armand, Le nudisme révolutionnaire, dans L’Encyclopédie anarchiste, 1934)
    • Et dans ce décor, la douce écrivain, qui est jolie, curieuse, l’air viril et des muscles apparents partout, car sauf une jupette pareille à un pagne, elle est nue. (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
    • Elle était plus que nue. Elle n'avait plus de chapeau, plus de vêtements et plus aucune pudeur. Plutôt que de filer se rhabiller dans la remise située derrière la petite scénette, elle a commencé à avancer en direction du bar... (Arnaud Le Guilcher, Capitaine frites, éd. Robert Laffont, 2016)
  2. (Figuré) Qui est dans le dénuement.
    • Il est arrivé tout nu de sa province, je l’ai pris tout nu.
  3. (analogie) Sans enveloppe, couverture ou ornement habituels.
    • Mal éclairée d’un quinquet nu, la famille veillait autour du poêle triangulaire. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Notons que certaines landes soumises au pacage (…) présentent de vastes zones nues dont le gazon ras est essentiellement constitué par des Hémicryptophytes et des Chaméphytes à tige plus ou moins décombante ; […]. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne ↗, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, [//ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupversions/6cfe60d7-a710-46a8-b32d-4a32b4c31a74 p. 126])
    • Une épée nue, épée hors de son fourreau.
    • Un mur nu, mur sans boiserie, ni tenture.
    • Une maison nue, maison dégarnie de meubles.
    • Les arbres sont nus en hiver, dépouillés de leur feuillage.
    • Cheval nu, cheval que l’on vend ou que l’on achète sans selle ni bride.
    • Vin nu, vin que l’on vend ou que l’on achète sans le récipient qui le contient.
  4. Dépouillé, sec, sans agrément.
    • Vous ne voulez ni dentelles, ni rubans, ni ganses sur votre robe, cela sera bien nu.
    • La façade de cet édifice est trop nue.
    • Pays nu, Pays qui est sans arbres, sans verdure.
  5. Qui est sans fard, sans déguisement.
    • C’est la vérité toute nue.
    • Il lui a montré son âme toute nue.
synonymes
traductions
  • anglais : bare (3: (analogie)) ; stark (5: Qui est sans fard, sans déguisement)
  • espagnol : desnudo
  • italien : nudo
  • portugais : despido, nu
  • russe : голый

traductions
nom

SingulierPluriel
nunus

nu \ny\ masculin

  1. (arts) Figure féminine non drapées. Pour un homme on parle plutôt d’académie.
    • De beaux nus.
    • Le nu peut être chaste.
  2. Parties des figures que les draperies recouvrent, mais sans empêcher de voir le corps :
    • Ces figures sont bien dessinées, la draperie suit bien le nu.
  3. (Par extension) (Plus rare) Partie dévoilée du corps.
    • L’adoption de ce châle a rendu leur costume plus décent en voilant, dans son ampleur, le nu et les formes un peu trop fortement dessinées. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
  4. (En particulier) La nudité.
    • Les détracteurs du nudisme - les moralistes ou hygiénistes conservateurs d’État ou d’Église - prétendent que la vue du nu, que la fréquentation entre nudistes des deux sexes exaltent le désir érotique. (Émile Armand, Le nudisme révolutionnaire, dans L’Encyclopédie anarchiste, 1934)
  5. (architecture) Absence d’ornements.
    • Il y a trop de nu dans cette décoration.
  6. Partie du mur qui est plane, où il n’y a point de ressaut, d’ornements qui excèdent.
    • Voilà le nu du mur, c’est là qu’il faut en mesurer l’épaisseur.
    • Les pilastres ont une grande saillie sur le nu du mur.
  7. (Au pluriel) Ceux ou celles qui sont dépourvus de vêtements.
    • Vêtir les nus, donner des habits aux pauvres.

traductions
nom

(orthographe rectifiée de 1990)

SingulierPluriel
nunus

nu \ny\ masculin

  1. ν, Ν, treizième lettre et neuvième consonne de l’alphabet grec.

traductions
  • allemand : Ny
  • anglais : nu



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français