nunucherie
étymologie
 Composé de nunuche et de -erie.

nom


nunucherie \ny.nyʃ.ʁi\ ou \ny.nyʃ.ə.ʁi\ féminin

  1. Comportement ou manières de nunuche.
    • Au quotidien, elle se montrait voluptueuse et gironde avec des rondeurs partout et cette pointe de vulgarité et de nunucherie qui rendait raide dingue le mâle lambda. (Pascal Jahoulet, Noël au balcon, dans Sacré Noël, Ska Éditions, 2015)
    • En plus, il y avait cette fille, une certaine Melissa, qui non seulement parlait comme un moulin mais, à première vue, battait Siobhan à plate couture question nunucherie. (Tina Seskis, Six femmes, traduit de l'anglais, Le Cherche-Midi, 2016, chap.9)
  2. Parole, écrit ou action de nunuche.
    • J'avais largement dépassé mon quota de nunucheries pour la soirée. (Christina Lee, All of You, traduit de l'anglais par Tiphaine Scheuer, Hachette (collection Black Moon), 2015, chap.17)
    • Mal écrites, ennuyeuses, insignifiantes, ces nunucheries attiraient un public nombreux, et on retrouvait la jolie adolescente de quarante ans dans tous les salons du livre, sur la radio nationale, à la télévision, débitant les mêmes platitudes […]. (Sébastien Hoët, La contre-heure, Éditions Kero, 2015)
  3. Nature ou qualité de ce qui est nunuche.
    • C’est avec des occasions comme ça qu’on fait de belles images télévisées d’une nunucherie bécasse et qu’on exacerbe la désespérance. C’est pire que ne servir à rien : ça fait du mal tout en croyant se faire du bien. Allez voir en Norvège si le multiculturalisme est entré dans les faits, vous serez étonnés du décalage avec ce qu’on nous montre. (Relaps 26 avril 2012 - 20 h 47)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français