obésité
étymologie
Du latin obesitas.

nom

SingulierPluriel
obésitéobésités

obésité \ɔ.be.zi.te\ féminin

  1. Excès d’embonpoint.
    • Malgré mon obésité, je marchais allègrement, tout heureux de décrasser mes poumons à cet air limpide, à cet air lustral des belles nuits d’été… (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • À l’autre bout de la table […] se carre le voyageur allemand […] Il a cet air sui generis des officiers de la landsturm que menace une obésité précoce. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.4)
    • La suppression de la fonction ovarienne entraîne souvent une poussée d’obésité à laquelle s'associe l’empâtement des formes, du masculinisme avec hypertrichose, rappelant dans une certaine mesure le masculinisme cortico-surrénal. (Paris médical: la semaine du clinicien, vol. 35-36, Paris : chez J.B. Baillière et fils, 1920, p. 363)
    • "L'obésité est une maladie chronique grave. Elle doit être traitée comme telle." Le professeur David Nocca, président de la Ligue nationale contre l'obésité, ne traite pas ce sujet avec légèreté. (Thibault Liessi, Obésité : combattre les idées reçues, Vosges Matin, 21 mai 2016)
    • […], je suis monté à cent trente-quatre kilos, et quand on m'a averti que je cumulais tous les facteurs de risque, tabac, cholestérol, obésité et tout le tintouin, j'ai fait ce que je ne conseille à personne de faire, sous aucun prétexte : je me suis fait poser un anneau gastrique. (Xavier Bosch, Quelqu'un comme toi, traduit de l'espagnol par Marie Vila Casas, éd. Robert Laffont, 2016, chap. 6)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français