objection
étymologie
Du latin objectio.

nom

SingulierPluriel
objectionobjections

objection \ɔb.ʒɛk.sjɔ̃\ féminin

  1. Ce que l’on oppose à une affirmation, à une proposition, à une demande.
    • Il n'y eut plus ni objections ni réplique, et le comte, s'apercevant qu'il prêchait dans le désert, s’arrêta lui-même et cessa de parler. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Donner des démentis est à la portée du premier imbécile venu. C'est une forme de l’idémisme, de l'automatisme mental. Mais réfuter une objection ! Voilà qui n'est pas votre fait. (Belles-lettres: revue mensuelle de lettres françaises, 1923, vol.9, p. 205)
    • Mais à cette réunion, j'eus le tort de présenter mes idées sous une forme édulcorée (la théorie de l'onde-pilote) qui prêtait à de nombreuses objections. (Louis de Broglie; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l'Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
    • Ces conditions sont jugées inacceptables par le gouvernement tunisien. Les alliés passent outre aux objections françaises et livrent les armes promises, le 15 novembre 1957. (P.-F. Gonidec, Droit d'outre-mer, Éditions Montchrestien, 1959, vol.2, p.80)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français