obtus
étymologie
Du latin obtusus, de obtundere, « émousser », soit « émoussé », puis « rendu stupide ».

adjectif

SingulierPluriel
Masculinobtus
\ɔp.ty\
Fémininobtuse
\ɔp.tyz\
obtuses
\ɔp.tyz\

obtus \ɔp.ty\ (France), \ɔb.ty\ (Québec)

  1. (biologie) Qui est arrondi, émoussé au lieu d’être anguleux ou pointu.
    • Vers la racine, le poil se rétrécit régulièrement et les extrémités libres sont légèrement renflées ou obtuses. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  2. (Géométrie) Qualifie un angle saillant plus grand, plus ouvert qu’un angle droit, c’est-à-dire, dont la mesure est comprise entre pi/2 et pi radians.
    • Un hexagone régulier possède six angles obtus.
  3. (Figuré) Qualifie un esprit peu pénétrant, qui peine à concevoir.
    • L’attitude ouverte de quelques rares astrologues tranchait avec celle, obtuse, de nombreux autres qui, bien qu’ayant risqué une réponse et un début d’échange face à mes arguments, me répondirent par des messages teintés de paranoïa : […]. (Denis Hamel, Albert Einstein, astrologue ? Vous voulez rire ? La fin d’un canular, dans Le Québec sceptique, nº 57, p. 31, été 2005)
  4. Stupide.
    • Il est si obtus qu’on ne peut rien faire de lui.
    • Il faudrait donc que j’eusse les yeux crevés ou l’esprit obtus pour ne pas le voir. (Charles Dickens, Vie et aventures de Nicolas Nickleby, 1885)
  5. (Figuré) Qualifie une sensation qui manque de vivacité, de netteté.
    • Le toucher est le plus obtus de nos sens.
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français