occident
étymologie
Emprunté au latin occidens de occidere (« tomber ») [1].

nom

SingulierPluriel
occidentoccidents

occident \ɔk.si.dɑ̃\ masculin

  1. (Géographie) Celui des quatre points cardinaux qui est du côté où le Soleil se couche.
    • Du côté de l’occident, il y avait une entrée à travers la palissade. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le coucher de soleil est d’un gris inquiétant et de gros nuages noirs s’accumulent vers l’occident. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
synonymes antonymes
traductions
Occident
étymologie
Mot occident utilisé comme nom propre, emprunté au latin occidens, du verbe occido (« tomber »).

nom propre

Occident \ɔk.si.dɑ̃\ masculin

  1. (histoire) (Désuet) Europe par opposition à l’Asie de l’Ouest. Note: N’incluait pas, le plus souvent, la Russie.
    • Telle est en toute chose l’opposition constante de l’Orient et de l’Occident : l’Orient invente et conserve, l’Occident applique et perfectionne. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Pendant toute cette longue et douloureuse marche, les souvenirs d’Occident revenaient aux malheureux croisés plus frais et plus chers que jamais. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • En Occident, on sait combien le règne végétal a inspiré l’art du moyen âge. Dans les cathédrales s’épanouit une flore de pierre aussi riche que la flore persane, aussi merveilleuse par les formes que celle-ci l’est par les couleurs. (Léon Lagrange, L’Art et l’Industrie, dans Le Correspondant, Paris : Charles Douniol, octobre 1865, vol. 66, p. 352)
    • L’opinion publique l’accueillit avec joie. Elle ne vit qu’une chose : il était mis un terme à tous dissentiments entre les deux grandes nations d’Occident. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (À partir du XIXe siècle) Pays européens et anglosaxons (États-Unis, Canada, Australie).
    • Mais le conservateur musulman traditionnel, quiétiste, […], croit toujours que la vérité et la sagesse suprêmes résident dans l’Islam, supérieur, non dans l’Occident, inférieur. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 38)
    • Les enjeux de la présence musulmane en Occident : les musulmans constituent une part de plus en plus importante des populations occidentales mais leur intégration, voire leur reconnaissance est parfois difficile.
    • Grand débat du futile dans le monde de chez moi : est-il “licite” de fêter le Nouvel An selon les critères religieux ? Selon les salafistes et les islamistes, non, bien sûr. Pas plus que pour les néonationalistes et les anticolonialistes (mais qui font le voyage en Occident en famille, y consomment, y vivent). (Kamel Daoud, La guerre des calendriers, Le Point, 12 janvier 2017)
  3. (diplomatie) (Guerre froide) Pays de l’Ouest.
    • Les pays membres du CAD (dix-sept Etats industrialisés de l’Occident, y compris le Japon et l’Australie) totalisent à eux seuls des apports financiers d’un montant de 12,7 milliards (y compris celui de la Banque mondiale). (Jeune Afrique, nos 435-451, 1969)
    • On emploie le terme d’« Occident » pour désigner les pays démocratiques d’Europe occidentale et d’Amérique, ainsi que d’autres pays qui leur sont semblables sous le rapport social et qui tendent aux mêmes modèles. Le terme « pays de l’Est » désigne les pays socialistes (communistes) et ceux qui suivent leur exemple. […] Les relations entre l’Occident et les pays de l’Est peuvent être considérées de plusieurs points de vue différents. (Alexandre Zinoviev, [//books.google.com/books?id=xpi4jf9CfYIC&pg=PA19&dq=Occident&hl=fr&sa=X#v=onepage&q=Occident&f=false Nous et l’Occident], 1981, p. 19)
  4. (Contexte arabo-musulman) Maghreb.
    • C’en fut une autre [de « lettre chérifienne »] qui, lors de l’entrée en guerre de la Turquie, désolidarisa l’Islam d’Occident de celui de Constantinople. (Hubert Lyautey, Paroles d’action, discours à Rabat, le 4 avril 1923 ; Librairie Armand Colin, Paris, 1927, p. 392)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français