octaèdre
étymologie
(1557) Du latin octaedros, emprunté au grec ὀκτάεδρος, lui-même  composé de ὀκτώ, okto (« huit ») et de ἕδρα, hédra (« siège base »).

nom

SingulierPluriel
octaèdreoctaèdres

octaèdre \ɔk.ta.ɛdʁ\ masculin

  1. (Géométrie) Corps solide à huit faces.
    • L’oxyde de fer qui constitue les octaèdres agit sur l'aiguille aimantée ; aussi on lui donne le nom d’oxyde de fer magnétique, ou, par abréviation, de fer magnétique. Ces octaèdres ne sont pas disséminés au hasard dans le schiste ardoisier : […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 19)
  2. (En particulier) Octaèdre régulier, dont les faces font huit triangles équilatéraux.
    • Quand il est régulier (ses faces et les angles qui les séparent sont alors identiques), on parle de solide platonicien. Il existe cinq solides platoniciens distincts, le tétraèdre, le cube, l’octaèdre, le dodécaèdre et l’icosaèdre qui comportent respectivement 4, 6, 8, 12 et 20 côtés. (François Rothen, Surprenante gravité, PPUR presses polytechniques, 2009, page 343)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.092
Dictionnaire Français