officine
étymologie
Du latin officina.

nom

SingulierPluriel
officineofficines

officine \ɔ.fi.sin\ féminin

  1. Laboratoire d’un pharmacien, endroit où il prépare ses médicaments.
    • Mais on admirait devant la boutique du pharmacien, un tas beaucoup plus large, et qui dépassait les autres de la supériorité qu’une officine doit avoir sur les fourneaux bourgeois, un besoin général sur des fantaisies individuelles. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. (Figuré) (Péjoratif) Endroit où l’on complote, où se préparent de mauvaises choses.
    • […] ; au temps de la République cléricale, la Société de Saint-Vincent-de-Paul était une belle officine de surveillance sur les fonctionnaires de tout ordre et de tout grade ; […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VI, La moralité de la violence, 1908, page 277)
    • [Un commissaire et un inspecteur] avaient mis sur pied une officine « composée de plusieurs policiers constitués en réseau parallèle » qui « diffusait des informations souvent calomnieuses visant à déstabiliser un certain nombre de hiérarques de la place Beauvau ». (Philippe Breton, La parole manipulée, La Découverte / Poche, 2000, page 106)
    • C'est ma première rencontre avec les hommes de l'ombre. Il y en aura d'autres... DGSE, DST, DRM, DCRI, AE, officines, couvertures, faux blazes, manipulations, microtages, sources, informateurs, agents, agents doubles, balances, mythos : c'est une zone grise, un monde parallèle peuplé d'ombres et d'anonymes, faits de coups tordus mais aussi de sauvetages miraculeux dans les pires endroits de la planète. (Jean-Philippe Leclaire, Robert Dulas & Marina Ladous, Mort pour la Françafrique : Un espion au coeur des réseaux islamistes, publié sous la direction de Benoït Heimermann, éd. Stock, 2014)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français