opposer
étymologie
Du latin oppono, francisé d’après poser.

verbe

opposer \ɔ.po.ze\ ou \o.po.ze\ transitif conjugaison (pronominal : s’opposer)

  1. Mettre une chose vis-à-vis d’une autre, ou en placer plusieurs de manière à faire contraste.
    • Opposer une fausse porte à la porte d’entrée, un trumeau à une cheminée.
    • Opposer, dans un tableau, des bruns aux clairs.
  2. (Par extension) Placer une chose de manière qu’elle fasse obstacle à une autre.
    • Opposer une digue à l’impétuosité de la mer.
    • Opposer une batterie à une autre.
    • (Figuré)Vous mettrez en avant que…, mais à cela j’oppose que…
    • (Figuré)Il opposa de fortes raisons à tout ce qu’on lui avait dit.
    • Opposer la force à la force.
    • Opposer un obstacle aux entreprises de quelqu’un.
    • Opposer l’autorité d’Aristote à celle de Platon.
    • On leur opposa des troupes fraîches, de nouvelles troupes.
    • On lui opposa un dangereux adversaire.
    • Opposer Aristote à Platon.
  3. Mettre en comparaison, en opposition ou en parallèle.
    • Une autre réponse, plus fréquente qu'on ne l’imagine, et que l’on oppose également, par exemple, à toute tentative de réforme progressive de l'orthographe : puisque nous en avons « bavé », il serait immoral que les générations qui nous suivent n'en bavassent point aussi. (G. Van Hout, « L'apprentissage des nombres naturels », chap. 1 de Troubles du calcul et dyscalculies chez l'enfant'', dirigé par Anne Van Hout, Claire Meljac & Jean-Paul Fischer, Éditions Masson, 2001, rééd. 2005, page 35)
    • Quels orateurs pouvait-on opposer à Cicéron, à Démosthène ? — Il y a peu de statues modernes qu’on puisse opposer aux statues antiques.
  4. (pronominal) Se mettre en opposition face à quelque chose ou à quelqu’un.
    • S’opposer aussi. S’opposer d’abord. S’opposer sans donner le sentiment – comme nous le faisons trop souvent – d’avoir toujours besoin de nous justifier de notre rejet radical de la politique impulsée par la majorité actuelle. (Motion pour le congrès de Reims du Parti socialiste, Un monde d’avance ; la Gauche décomplexée, 2008)
  5. (pronominal) (En particulier) (droit) Déclarer suivant les formes judiciaires qu’on met empêchement à l’exécution de quelque acte, de quelque arrêt, de quelque formalité de justice.
    • S’opposer à la levée des scellés, à un paiement, à un mariage.

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français